Le Bon coup d’août est décerné à la Brasserie Dépareillée de Yamachiche

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Le Bon coup d’août est décerné à la Brasserie Dépareillée de Yamachiche
Raphaël Richard, propriétaire de la Brasserie Dépareillée de Yamachiche et Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

HONNEUR. La MRC de Maskinongé a remis le Bon coup du mois d’août à Martin Poirier et Raphaël Richard, propriétaires de la Brasserie Dépareillée de Yamachiche.

En activité depuis décembre 2017, la jeune entreprise de 7 employés distribue maintenant ses produits dans 185 points de vente au Québec, notamment au populaire 1909 Taverne Moderne près du Centre Bell à Montréal. En moins de deux ans, les propriétaires auront réussi à se démarquer, principalement en offrant des produits originaux et certifiés Agrinature, une homologation attestant que les grains et semences cultivés pour la fabrication respectent des critères environnementaux, et en s’impliquant au sein de la Route des brasseurs de la Mauricie.

« Nous créons des produits distinctifs qui ne suivent jamais les lignes brassicoles traditionnelles. Nous travaillons également avec l’industrie agroalimentaire locale pour la totalité de nos matières premières. Ce sont des valeurs et une fierté que nous portons à travers nos produits. Soutenir l’industrie et l’achat local tout en étant fier ambassadeur de notre région. », a souligné Raphaël Richard.

Effectivement, avec des bières comme la Ninja IPAChéri Chérie, ou encore Pimp my limo, les efforts mis dans la production et le marketing par les entrepreneurs portent fruit. Leur Blanche du Magwa, nommée en hommage aux Algonquins qui habitaient la région à l’époque de la Nouvelle-France, a même remporté la première place lors du Festival brassicole de la Mauricie en juillet dernier.

Pour la saison estivale 2019, l’entreprise a investi 50 000 $ afin d’offrir aux clients et touristes davantage de commodités sur place. Soulignons notamment l’aménagement d’un beergarden extérieur, l’acquisition de deux nouveaux fermenteurs pour répondre à la demande croissante pour les produits phares de l’entreprise, et un également l’achat d’un fermenteur plus petit pour des brassins spéciaux vieillis en barrique.

Au cours de la prochaine année, les propriétaires comptent acquérir la bâtisse où l’entreprise se trouve et accroître l’espace d’entreposage. L’installation d’une ligne d’embouteillage et d’étiquetage automatisée est aussi dans les plans futurs. Elle compte également poursuivre les collaborations. La Brasserie vient d’ailleurs de produire la Chocolate Yaya, une bière aux arômes de bananes flambées au rhum Morbleu de la Distillerie Mariana de Louiseville.

« Lorsque nous avons choisi de nous installer à Yamachiche, nous avons eu le support de la MRC et de la municipalité. Dès le départ, nous voulions être des collaborateurs. Le travail d’équipe, la collaboration et l’entraide sont des valeurs importantes pour notre entreprise. D’être reconnu à titre de bon coup de la MRC termine très bien l’été qui a été pour nous un réel succès. », a conclu Raphaël Richard.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des