Le Bloc entend répondre aux demandes du gouvernement du Québec

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Le Bloc entend répondre aux demandes du gouvernement du Québec
Yves Perron, candidat du Bloc Québécois dans la circonscription de Berthier-Maskinongé. (Photo : Photo Marie-Eve Alarie)

ÉLECTIONS. Pour Yves Perron, il n’y a que le Bloc Québécois qui puisse répondre adéquatement aux demandes du gouvernement du Québec.

«Le gouvernement du Québec demande au fédéral de ne pas empiéter dans les compétences du Québec. On a un enjeu majeur présentement, soit la loi 21 sur la laïcité. C’est important qu’on ait une délégation forte et qu’on arrive en grand nombre à Ottawa pour contrer ces manœuvres et respecter la volonté populaire de la démocratie québécoise», explique le candidat bloquiste dans la circonscription de Berthier-Maskinongé.

Le gouvernement provincial a effectué sept demandes aux chefs des différents partis: obtenir les pleins pouvoirs en matière d’immigration, respecter la loi sur la laïcité du Québec, appliquer la Charte de la langue française à l’ensemble des entreprises fédérales, produire une déclaration de revenus unique, encadrer le pouvoir de dépenser, augmenter la contribution fédérale en santé, ainsi qu’obtenir des responsabilités accrues en matière de lutte aux changements climatiques et d’environnement.

«Seul le Bloc est parfaitement en accord avec ces revendications, qui sont dans l’intérêt du peuple québécois. Nous allons porter la voix du Québec avec fierté», ajoute M. Perron.

M. Perron a rappelé l’importance de s’assurer de la souveraineté environnementale du Québec afin que la province ait le dernier mot sur les projets touchant le territoire, dont l’oléoduc qui passerait par la circonscription de Berthier-Maskinongé.

«Contrôler l’ensemble de nos leviers culturels, sociaux, environnementaux et économiques, c’est-à-dire être pleinement souverain chez nous, demeure le but à atteindre, souligne-t-il. Individuellement et collectivement, les Québécois auraient tout à gagner à ce que le Québec soit un pays et beaucoup à offrir sur la scène internationale.»

Le candidat a aussi envoyé une flèche au Nouveau Parti démocratique et au Parti libéral: «Avec le NPD, un parti centralisateur, on ne sait jamais à quoi s’attendre : son discours change d’une province à l’autre et d’une langue à l’autre. Du côté de Justin Trudeau et des Libéraux, ils semblent tout faire pour étouffer les volontés du Québec».

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des