L’armée appelée en renfort dans les CHSLD

Stéphane Lévesque
L’armée appelée en renfort dans les CHSLD
(Photo : courtoisie - Gouvernement du Canada)

COVID-19. Hier, le gouvernement du Québec a fait officiellement une demande d’aide des Forces armées canadiennes en lien avec, entre autres, la crise dans les CHSLD. Justin Trudeau a précisé que des discussions étaient en cours sur ce déploiement. «On va être là pour aider, on veut aider», assure le premier ministre du Canada.

«C’est pour de l’aide médicale, des gens qui sont formés en tant que médecins. Les Forces armées n’ont pas tant de médecins, on regarde comment on va pouvoir aider à ce niveau-là. Quand vient le temps d’aider avec des inondations, les Forces ont l’habitude d’aider dans ces situations. C’est une situation nouvelle. On parle avec Québec pour figurer comment on va pouvoir aider», précise-t-il.

Il a également profité de son point de presse du 16 avril pour annoncer une bonification des prêts pour les entreprises canadiennes. «Les entreprises ayant dépensé entre 20000$ et 1,5 million de dollars en masse salariale en 2019 pourront présenter une demande pour obtenir un prêt garanti. C’est du financement que les entrepreneurs et les employeurs pourront utiliser pour combler leurs besoins de liquidité et d’autres dépenses immédiates», explique le premier ministre du Canada. Il y a à ce jour plus de 195000 prêts approuvés pour les PME.

Toujours pour les entreprises, le gouvernement fédéral donnera de l’aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial. «Cette mesure va fournir du soutien pour aider les petites entreprises avec leur loyer pour les mois d’avril, mai et juin», dit le premier ministre.

Justin Trudeau a par ailleurs confirmé la finalisation de contrats pour fournir des millions de gants pour les travailleurs du domaine de la santé.

Le premier ministre canadien a également participé ce matin à une rencontre virtuelle des leaders du G7 au sujet de la pandémie. «Nous travaillons ensemble pour aider les efforts internationaux pour développer un vaccin, étendre les traitements, améliorer les tests et nous assurer que les équipements médicaux critiques se rendent au front», souligne-t-il en ajoutant qu’il ne songe pas à ouvrir la frontière canado-américaine.

«Le Canada et les États-Unis ont une amitié qui n’est pas comme d’autres autour du monde, nous reconnaissons que nous pouvons travailler ensemble c’est ce que le président [Trump] a souligné. Nous allons continuer de collaborer, mais la réalité, c’est qu’il y a encore bien des semaines avant que l’on puisse parler de relâcher les restrictions par rapport à nos frontières», déclare Justin Trudeau.

À ce jour, 28893 cas de coronavirus sont identifiés au Canada. Il y a 1070 décès reliés à la maladie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires