La saison de pêche blanche est lancée sur le lac Saint-Pierre

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
La saison de pêche blanche est lancée sur le lac Saint-Pierre
Steve Blanchette, gérant de la pourvoirie Domaine du lac Saint-Pierre à Louiseville et président de l'Aire faunique communautaire (AFC) du lac Saint-Pierre.

PÊCHE. Les amateurs de pêche blanche peuvent maintenant mettre leurs lignes à l’eau de façon sécuritaire et taquiner le poisson au lac Saint-Pierre. Malgré les variations de température des dernières semaines qui ont compliqué l’installation des cabanes à pêche en raison de l’état des glaces, les efforts déployés par les pourvoyeurs dans les derniers jours ont permis d’obtenir les conditions nécessaires pour ouvrir officiellement la pêche blanche au lac Saint-Pierre. «On a beaucoup arrosé pour épaissir la glace surtout près de la rivière. Cette rivière a beaucoup de courant et ça peut causer des problèmes dépendamment des années. Pour cette année, on est en avance sur les autres saisons de pêche. Jusqu’à maintenant, ça va relativement bien», explique Steve Blanchette, gérant de la pourvoirie Domaine du lac Saint-Pierre à Louiseville. À cette pourvoirie, les premiers pêcheurs ont été accueillis le week-end passé. «On a déjà des cabanes installées, mais plus ça va aller, plus on va en ajouter. Ça commence graduellement. La problématique qu’on a vécue cette année, c’est que la glace ne prenait pas. On n’a pas eu de constance au niveau du froid et ça n’a pas aidé à épaissir le couvert de glace», rapporte M. Blanchette. Autant des touristes que des gens de la région sont attendus au lac Saint-Pierre dans les prochains jours. Le Domaine du lac Saint-Pierre offre la possibilité à la population de louer des cabanes à pêche et les équipements. Les adeptes de cette activité qui possèdent également leurs propres équipements sont aussi les bienvenus. «Des milliers de personnes pratiquent la pêche blanche l’hiver sur le lac. Ce sont souvent de beaux moments en plein air que les familles vivent ici. La pêche, c’est plaisant et c’est convivial». Saison imprévisible Difficile de prévoir à quoi va ressembler cette nouvelle saison de pêche. «La pêche sur glace c’est pas mal au jour le jour. C’est difficile de prédire comment ça va se passer parce que ça dépend toujours de la météo et on sait qu’elle peut changer à tout moment. Ça prend du froid et des nuits à -20 degrés. De cette façon, on peut bien travailler et ça devient sécuritaire pour les gens d’aller sur la glace», confie Steve Blanchette. Avec les changements règlementaires imposés par le gouvernement québécois, le moratoire sur la pêche à la perchaude et l’interdiction d’utiliser les poissons-appâts vivants, les pourvoyeurs sont nombreux à avoir mis un terme à leurs activités. «C’est une réalité. Par contre, c’est une opportunité pour mettre beaucoup d’efforts sur l’éducation et la sensibilisation. On doit bien encadrer ceux qui viennent s’initier et même pour ceux qui sont plus habitués, on doit utiliser de nouvelles méthodes pour obtenir des résultats. C’est une nouvelle approche. L’un des défis est d’assurer une relève», répond M. Blanchette en précisant que les adeptes de pêche blanche sont majoritairement concentrés sur la Rive-Nord du fleuve Saint-Laurent. Lors de cette période de pêche, le Domaine du lac Saint-Pierre prévoit être actif  sur les réseaux sociaux. Les internautes auront la chance de visionner des capsules éducatives et des mises à jour sur cette saison de pêche sur glace. Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des