La réintégration des élèves prévue sous peu

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
La réintégration des élèves prévue sous peu
Les élèves de l'école Villa-de-la-Jeunesse pourraient réintégrer leur établissement scolaire dans les prochains jours. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

École Villa-de-la-Jeunesse

ÉVACUATION. Les travaux visant à solidifier la structure et la toiture de l’école Villa-de-la-Jeunesse se poursuivent à Saint-Élie-de-Caxton.

Les 134 élèves de l’école primaire, évacués de façon préventive, continuent de fréquenter l’école des Explorateurs de Shawinigan jusqu’à nouvel ordre. «On ne sait pas quand exactement ces travaux majeurs se termineront. Ils sont un peu plus longs que prévu parce que l’espace est limité dans l’entretoit. Malgré tout, ça se déroule quand même rondement», explique Renée Jobin, responsable des communications à la Commission scolaire de l’Énergie.

«On fera le point dans les prochains jours. Ça ne devrait pas durer encore bien longtemps. On pense que les travaux pourraient être terminés au plus tard la semaine prochaine. On ne voulait prendre aucun risque. La sécurité des élèves et du personnel est une priorité», dit-elle.

Rappelons que l’évacuation de l’école primaire de Saint-Élie-de-Caxton a été demandée, le 20 février dernier, après que des fissures soient apparues à l’intérieur du bâtiment qui montrait également des signes d’affaiblissement.

Même si les risques d’effondrement étaient faibles au moment où ces signes ont été observés, la direction de la commission scolaire a décidé de procéder à l’évacuation du bâtiment le temps de procéder au déneigement de la toiture. Le bâtiment construit dans les années 1960 a d’ailleurs été inspecté par un ingénieur. Ce dernier a recommandé des travaux correctifs pour assurer l’intégrité de l’édifice. Depuis, les élèves suivent leurs cours normalement à l’école des Explorateurs de Shawinigan où le deuxième étage était inoccupé.

Selon la Commission scolaire de l’Énergie, plusieurs facteurs expliqueraient l’apparition de ces fissures. «Le type de construction jumelé au poids de la neige et de la glace, ç’a causé ces problématiques. Les risques ont été éliminés avec le déneigement de la toiture, mais il fallait quand même apporter des travaux correctifs qui auraient dérangé les activités pédagogiques et d’apprentissage», rapporte Mme Jobin.

Le service de garde est toujours assuré à la salle communautaire de Saint-Élie-de-Caxton jusqu’à la réouverture de l’école. La situation devrait revenir à la normale dans les prochains jours.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des