La municipalité souhaite se départir des chalets

Par superadmin
La municipalité souhaite se départir des chalets
Les chalets du parc des Chutes de Sainte-Ursule sont fermés depuis le 10 octobre dernier.

SAINTE-URSULE. La municipalité de Sainte-Ursule a manifesté son intérêt de vendre les chalets situés au parc des Chutes en raison des coûts d’entretien devenus trop importants pour en assurer la rentabilité.

L’actuel conseil municipal de Sainte-Ursule a tenu une rencontre spéciale, le 2 octobre dernier, qui a réuni plus d’une vingtaine de citoyens. L’objectif de cette rencontre était de dévoiler aux citoyens les orientations que prendront les élus envers le parc des Chutes de Sainte-Ursule, s’ils sont réélus le 5 novembre prochain.

Parmi les citoyens présents, certains se sont opposés à cette décision unanime du conseil municipal de mettre en vente les chalets en 2018. Le maire de Sainte-Ursule a toutefois tenté de rassurer la population.

«On veut garder le parc et on veut investir dedans, mais pas dans les chalets. Le parc des Chutes, c’est une fierté pour les gens de Sainte-Ursule. On ne veut juste plus mettre l’argent des citoyens dans l’entretien et la rénovation des chalets», confie Réjean Carle, maire de Sainte-Ursule.

Les derniers états financiers du parc des Chutes démontrent des déficits de près de 30 000$ par année. En 2017, pour les huit premiers mois d’activité, le parc affiche encore une fois un manque à gagner estimé à 20 000$, déficit que la municipalité doit une fois de plus éponger.

«Maintenant, c’est assez! C’est l’argent des citoyens. On s’est penché sur différentes solutions pour redresser la situation, dont revoir les jours et les heures d’ouverture, le nombre d’employés et maintenant, on envisage la possibilité de se départir des chalets», ajoute M. Carle en soulignant au passage que la campagne électorale pourrait se jouer sur cet enjeu à Sainte-Ursule. «On fait ça en toute transparence avant les élections. On a dévoilé nos orientations et c’est évident que nous allons consulter les citoyens dans cette démarche».

Le parc des Chutes de Sainte-Ursule obtient des revenus annuels d’environ 30 000$ en location des chalets. «Ce n’est pas suffisant pour couvrir tous les frais», reconnait le maire Carle.

C’est d’ailleurs pour cette raison que Sainte-Ursule souhaitait développer un projet de minicentrale électrique en 2011, mais le projet avait finalement été abandonné.

Avenir

Aux yeux du conseil municipal actuel, l’avenir des cinq chalets du parc des Chutes de Sainte-Ursule repose maintenant sur trois scénarios plus probables, soit la reprise de la gestion des chalets par un  nouvel organisme à but non lucratif (OBNL),  la vente des chalets à des particuliers ou encore la vente et le déménagement des chalets.

Dépendamment de la solution retenue, la municipalité indique que la Commission de la protection du territoire agricole du Québec et le ministère des Transports du Québec devront donner leur accord.

Quoi qu’il en soit, si le projet de vente des chalets se concrétise, le conseil municipal est d’avis que les profits soient réinvestis dans le parc. 

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
lessard lynda
lessard lynda
3 années

ece quil sont fini 4 saison et si oui combien pour louer a l’annee