La Mauricie récolte: des champs aux banques alimentaires

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
La Mauricie récolte: des champs aux banques alimentaires
En 2020, ce sont environ 360 citoyens-cueilleurs qui ont donné du temps bénévolement dans les champs de la Mauricie. (Photo : L'Écho / Bernard Lepage)

ALIMENTATION. Grâce aux efforts déployés par Maski récolte, Des Chenaux récolte et Trois-Rivières récolte, ce sont près de 21 000 kilogrammes (21 tonnes) de denrées alimentaires qui ont été amassées dans les champs de la Mauricie cette année.

Les représentants et des bénévoles des trois organismes s’étaient donné rendez-vous le 20 octobre à la Ferme Éthier, à Saint-Étienne-des-Grès, pour récolter des courges, mais aussi dresser le bilan de la dernière saison qui s’est avérée un véritable succès.

Il y a trois ans lorsque le projet avait été lancé dans la MRC de Maskinongé par Maski en forme, la récolte avait été de 1000 kg de denrées. En début de saison, des projets similaires ont été lancés sur les territoires de la MRC des Chenaux et de Trois-Rivières.

Le projet consiste à solliciter des producteurs afin d’aller cueillir leurs récoltes qui sont laissées aux champs par faute de ressource, de rentabilité ou de temps pour les récupérer. La règle est ensuite de diviser à parts égales la récolte entre le producteur, les cueilleurs et les organismes œuvrant en sécurité alimentaire.

« Dans 85% des cas je dirais, les producteurs nous laissent leur part et quant aux cueilleurs, ils ne repartent qu’avec ce qu’ils ont besoins », explique Suzie Paquin, coordonnatrice de Maski en forme et Maski récolte. Il arrive aussi quelquefois que les agriculteurs aient déjà procédé à la récolte et communiquent avec les organismes afin qu’ils viennent la chercher.

Les denrées recueillies sont ensuite distribuées dans les écoles, garderies, camps estivaux et surtout dans les banques alimentaires. Lors de l’opération menée dans les champs de la Ferme Éthier, le camion de Moisson Mauricie était sur place et c’est un peu plus d’une tonne de courges qui a été amassée par une dizaine de bénévoles.

À Trois-Rivières, c’est La Brouette,  un organisme de promotion de l’agriculture urbaine, qui est responsable du projet. « C’était un projet pilote cette année, mais la réponse a été vraiment positive », explique son coordonnateur François Bernier. Parce que nous sommes en ville, on demande de notre côté à des citoyens qui ont des arbres fruitiers de faire appel à nous. Ça ne parait pas, mais un seul pommier peut donner jusqu’à 400 ou 500 livres de fruits. » Il y a quelques jours chez un producteur maraîcher de Pointe-du-Lac, quatre bénévoles ont cueilli à eux seuls 400 livres de carottes, oignons et fenouil.

Dans la MRC de Maskinongé, les douze producteurs inscrits au projet ont permis de récolter de la laitue, bettes à carde, courges, chou kale, maïs, tomates, radis, cerises de terre et fraises.

Ne voulant pas arrêter en si bon chemin, Suzie Paquin souhaite l’an prochain que l’opération La Mauricie récolte continue son expansion sur tout le territoire avec des antennes à Shawinigan, la MRC de Mékinac et même La Tuque.

Saison 2020

  • Récoltes réalisées…………. 54
  • Dons………………………………33
  • Producteurs et citoyens donateur….23
  • Citoyens-cueilleurs impliqués………..360
  • Organismes bénéficiaires……………….35
  • Volume recueilli…………………………..21 000 kg
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires