La Maison des Jeunes passe à un autre niveau

Par superadmin

Victime d’un succès grandissant, la Maison de Jeunes (MDJ) l’Éveil jeunesse de Louiseville a dû trouver les moyens nécessaires pour agrandir et améliorer ses locaux. La communauté, les élus, les gens d‘affaires et les jeunes ont mis en commun leurs efforts pour fournir à la jeunesse d’ici, un endroit modernisé et plus grand.

On estime à 75 000$ le montant minimal à la MDJ pour élaborer les travaux amorcés officiellement vendredi, une somme déjà amassée grâce à la générosité des Louisevillois.

Parmi les nouveautés, notons la construction de salles multifonctionnelles qui permettront l’émergence de la créativité des jeunes, au niveau des arts, de la musique, de la production audiovisuelle et journalistique notamment.

Paul-Dominique Letort, président de la Maison des jeunes, a profité de l’occasion pour retracer l’historique d’une maison qu’il connaît par coeur.

«Dans les années ’90, j’ai connu une Maison de Jeunes très petite avec un taux de fréquentation très élevé. Nous avions pris conscience que nous devions nous remonter les manches et nous bâtir plus grand, avec des espaces répondant le plus possible à des activités d’une MDJ. Nous avons construit à deux pas de la MDJ actuelle, où se situe la place Canadel aujourd‘hui, mais la fréquentation ne cessait pas d’augmenter. J’ai connu le déménagement de la MDJ, bâtiment déménagé dans un bloc, près du Service des loisirs. Ce fut un évènement majeur en 2003 qui a fait couler bien de l’encre. Nous sommes aujourd’hui dans une autre période. L’organisme s’est donné comme mandat de se reconstruire pour répondre à la demande croissante des jeunes. En 2009-2010, 4792 présences de jeunes aux activités ont été répertoriées, soit une hausse de 66% par rapport à l’année précédente. Cette année, 5048 jeunes ont franchi le seuil de la porte. Nous désirons mettre en place des projets spéciaux qui seront tenus dans la nouvelle section de la MDJ», expliquait-il.

Si le montant désiré est déjà atteint, les jeunes le doivent en grande partie à eux-mêmes et au coordonnateur, Marc Bellemare, annonçait M. Letort. Cette initiative a inclus entre autres la population dans le projet est le mur des générations. Des briques symboliques ont été vendues aux gens qui ont encouragé la MDJ pendant la campagne de financement. Le nom des donateurs a d’ailleurs été immortalisé sur un mur de la MDJ.

M. Letort souhaite que la campagne se poursuive même si l’objectif de base est déjà atteint.

«On en a besoin de plus, pour avoir du matériel supplémentaire, pour faire aussi le lien entre la nouvelle et l’ancienne section et améliorer la sécurité.»

Porte-parole à l’image des jeunes

Selon plusieurs observateurs, le groupe Soundsation est en voie de devenir le prochain Simple Plan sur l’échiquier mondial de la musique.

Comptant parmi ses rangs le bassiste Louisevillois, Alexandre Boudreault, Soundsation était un choix désigné pour être porte-parole du projet d’agrandissement.

Avant d’aller démontrer leurs talents dans un bar de Louiseville en soirée vendredi, ils sont venus jouer quelques-uns de leurs extraits en plus de s’entretenir avec les jeunes lors de la traditionnelle pelletée de terre.

Sur une trame pop-rock-electro, le quatuor parle de la vie courante des jeunes. Leur dernier morceau, Words against us porte d‘ailleurs sur l’intimidation.

Lire aussi: Voyager et vivre de sa musique

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires