La CAQ confirme deux candidats à Trois-Rivières et Maskinongé

Par superadmin

Andrew D’Amours et Jean Damphousse seront respectivement les candidats de Trois-Rivières et de Maskinongé pour la Coalition Avenir Québec (CAQ) lors de la prochaine campagne électorale.

Ils complètent l’équipe régionale de la CAQ également formée de Pierre Jackoson (Champlain), Donald Martel (Nicolet-Bécancour) et Pierre Giguère (St-Maurice).

Jean Damphousse n’en est pas à ses premières armes en politique puisqu’il a été conseiller puis maire de la municipalité de Sainte-Ursule.

«J’ai la politique en moi. J’en ai fait toute ma vie et ça me permet de voir certaines choses. Par exemple, il faut investir dans le développement économique de la région. On remarquera que le CLD a fait peu d’annonces au cours de la dernière année. Dans ma démarche, je priorise les PME afin de générer davantage d’entrepreneurs. Ça prend de l’investissement si on veut développer. On va surtout parler d’économie, mais on ne peut pas non plus passer à côté de la problématique de la relève dans le monde agricole», souligne M. Damphousse.

«Ce qui m’a accroché dans le discours de François Legault: l’économie de propriété. S’apprivoiser nos ressources», ajoute-t-il.

Il précise avant tout vouloir être pour les citoyens de sa circonscription.

L’emphase sur le développement d’emplois

Andrew D’Amours est consultant en management dans le domaine de la santé et détient un baccalauréat en Administration des affaires de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Âgé de 22 ans, il s’agit de sa première aventure en politique active.

«À Trois-Rivières, il faut mettre l’emphase sur le développement d’emplois. Je veux aussi parler d’éducation, car ce n’est pas normal qu’il y ait un aussi haut taux de décrochage à Trois-Rivières. Il faudrait que les budgets soient attribués en fonction du milieu dans lequel évoluent les écoles. Il importe aussi de diminuer les délais d’attente dans les hôpitaux et améliorer l’accès à un médecin de famille. Il faut apporter des changements», soutient le jeune candidat trifluvien.

C’est le discours de son chef François Legault qui l’a incité à faire le saut en politique. En fait, ça faisait quelques mois que M. D’Amours y songeait.

«Je crois que ma jeunesse sera une force. Trois-Rivières a besoin d’un changement. Je n’ai de compte à rendre à personne et la CAQ se veut être au service des citoyens, pas aux amis du parti. Je suis très optimiste de remporter la confiance des électeurs de Trois-Rivières», confie-t-il.

Tout porte à croire que le gouvernement sera dissout demain et que le Québec sera plongé dans une campagne électorale jusqu’au scrutin prévu le 4 septembre.

Dans Trois-Rivières, Andrew D’Amours sera opposé à Danielle St-Amand (PLQ), Djemila Benhabib (PQ) et Charles-Hugo Normand (Option Nationale). Dans Maskinongé, Jean Damphousse fera face à Jean-Paul Diamond (PLQ), Patrick Lahaie (PQ) et Émilie Drouin-Viau (Option Nationale).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires