La Caisse populaire de Saint-Alexis-des-Monts pense à se regrouper

La Caisse populaire de Saint-Alexis-des-Monts pense à se regrouper
La Caisse populaire de Saint-Alexis-des-Monts pourrait joindre les rangs de la Caisse Desjardins de l'Ouest de la Mauricie à compter du 1er janvier prochain. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

AVENIR. La Caisse populaire de Saint-Alexis-des-Monts convoque ses membres à une assemblée générale extraordinaire virtuelle le 8 septembre prochain afin de présenter son projet de regroupement avec la Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie (CDOM).

Les dirigeants de la caisse populaire réfléchissent à cette alliance stratégique depuis quelques mois. La difficulté à recruter du personnel et à maintenir les services en place explique cette démarche. « Ça fait plus d’un an qu’on n’a plus de directeur général. On en avait un jeune qu’on aimait beaucoup, mais malheureusement pour nous et heureusement pour lui, il a pris de l’expérience et il a quitté pour aller dans une caisse plus grosse. Ce ne sont pas les mêmes salaires et les mêmes conditions. C’est un peu le problème des petites caisses », affirme Robert Frappier, président du conseil d’administration de la Caisse populaire de Saint-Alexis-des-Monts.

La fusion entre deux caisses dans le secteur de Shawinigan a récemment permis à celle de Saint-Alexis-des-Monts d’accueillir un nouveau directeur général, mais en raison de sa condition de santé fragile et de la pandémie, il a préféré se retirer et devancer son départ à la retraite.

Depuis qu’il a quitté, la directrice générale de la Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie, Sylvie Desaulniers, assume l’intérim à la tête de l’institution financière. Celle-ci avait agi de la même façon il y a quelques années lors du départ du directeur général précédent.

Robert Frappier révèle que le manque d’employés est également problématique à Saint-Alexis-des-Monts. « Une chance que nous avons la caisse de l’ouest pour nous dépanner parce qu’en juin dernier, on a passé bien près d’avoir un bris de service pendant deux jours. Ce n’est pas drôle! Il y avait des employés en vacances alors que d’autres ont pris leur retraite. On affiche des postes, mais personne n’applique dessus », souligne le président.

« Il y a aussi de plus en plus de transactions en ligne et ça crée moins d’achalandage à la caisse, donc on a besoin de moins d’employés. En ayant moins de personnel, si quelqu’un s’absente, tombe malade ou est en vacances, c’est là que ça devient compliqué », ajoute-t-il.

Rencontre importante

Le plan de cette éventuelle fusion avec la CDOM sera présenté aux membres mercredi. Le regroupement prévoit le maintien des activités et d’un point de service à Saint-Alexis-des-Monts. « Tout va rester pareil. La caisse va rester ici, les employés vont conserver leur emploi et les membres vont avoir accès aux mêmes services. Nous n’avons plus le choix. Ça nous prend absolument un directeur général, car si on n’en a pas et qu’on vient qu’à avoir un bris de service, Desjardins va nous dire que ça ne fonctionne pas. On ne veut pas se faire fermer par la fédération », indique M. Frappier.

« Ça va beaucoup mieux négocier quand tu es en bonne position. Avec cette fusion, on voit que des avantages pour nos membres et des possibilités d’avancement pour notre personnel », précise-t-il.

La Caisse populaire de Saint-Alexis-des-Monts a un volume d’affaires de 174 M$ et compte 3 069 membres. L’an dernier, la Caisse a retourné 61 673$ à ses membres et à la collectivité, soit 2 233$ sous forme de commandites et de dons et 59 440$ par l’entremise de son Fonds d’aide au développement du milieu. « Tout ce qu’on donnait dans la municipalité pour les événements ou les activités, ça va demeurer. Les mêmes montants seront investis dans notre municipalité. Rien ne va changer au niveau de l’implication dans le milieu », promet Robert Frappier.

Les membres seront invités à se prononcer sur ce projet de regroupement. La période de votation se déroulera dès la fin de l’assemblée jusqu’au 12 septembre à 23 h 59. Les résultats seront connus dans les jours suivants. Si le regroupement est accepté, il sera effectif dès le 1er janvier 2022.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires