Investissement majeur pour le transport collectif entre la MRC de Maskinongé et Shawinigan

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Investissement majeur pour le transport collectif entre la MRC de Maskinongé et Shawinigan
De gauche à droite: Jean-Yves Saint-Arnaud, Gina Lemire, Simon Allaire, Jean Boulet, Valérie Bellerose, et Mélanie Lafrenière. (Photo : L'Écho - Daniel Birru)

TRANSPORT. Dans le cadre de l’initiative Mobilité durable avec Shawinigan, le Consortium en développement social de la Mauricie a fait l’annonce mardi, devant l’hôtel de ville de Saint-Élie-de-Caxton, d’un investissement de 406 380 $ pour relier le nord du territoire de la MRC Maskinongé à la ville de Shawinigan par moyen de transport collectif. Pour plusieurs élus et responsables qui ont travaillé pour aboutir le projet, il s’agissait d’une entente importante qui viendra combler de nombreux besoins au sein de la population locale.

Pour Valérie Bellerose, directrice générale de la corporation des transports collectifs de la MRC de Maskinongé, il est important de prendre le pouls du besoin du citoyen. C’est ce qui lui permet par la suite de savoir comment se vit la réalité sur le terrain pour savoir l’importance de développer plus de transport. « Sur la partie nord du territoire, nos services sont plus ponctuels. Il y a donc possibilité de faire un aller-retour par jour. On est toujours attentifs au besoin du milieu, et on commence aussi à percevoir une hausse au niveau de la demande. On travaille vraiment comme cela : la corrélation entre l’offre et la demande. »

L’annonce comprend également un montant de 46 626 $ investi par la Corporation de Transports collectifs, ce qui représente un total de plus de 453 000 $ injectés dans ce projet. L’objectif premier pour Transport collectif est d’accroître la mobilité entre la MRC et la ville de Shawinigan de manière durable, dans le but de rehausser l’accès à de nombreux services importants pour une grande partie de la population.

Un montant de 5000$ a également été investi en guise de contribution de la part d’organismes non partenaires.

Le ministre québécois du Travail et de l’immigration, Jean Boulet, qui porte aussi le chapeau de ministre responsable de la région de la Mauricie, était présent à Saint-Élie à l’occasion de cette annonce importante. Il met en valeur les effets positifs qu’un annonce comme celle-ci apporte sur la population en matière de santé, de formation, d’emploi, d’approvisionnement et de loisirs, qui sont essentiels pour le gens.

« [Tous les citoyens et citoyennes de la MRC de Maskinongé] doivent pouvoir se déplacer facilement pour accéder aux services essentiels et participer à la vie sociale et collective, » a mentionné M. Boulet, ajoutant également qu’il s’agissait d’une priorité du gouvernement du Québec que de s’attaquer à ces enjeux.

Pour sa part, Simon Allaire, député de Maskinongé, mentionne à quel point cette entente vient combler un important enjeu social dont font face plusieurs résidents de la circonscription, notamment dans le nord. « On permet aux gens qui sont dans le nord de la MRC d’être mieux en mesure de se déplacer de façon durable, et en transport collectif : un plus pour l’environnement. On rejoint des gens qui n’ont pas nécessairement de voitures, qui sont à mobilité réduite, de se déplacer vers un pôle central, qui est Shawinigan, » explique-t-il.

Un moyen de transport pratique et accessible

Au-delà de l’annonce qui portait sur le développement et la mise en place d’un tel projet, Mme Bellerose s’est également penchée sur les différentes manières qu’elle compte prendre pour communiquer les détails des annonces aux citoyens, sur une base régulière. Selon elle, il sera tout aussi important de miser sur le développement technologique du transport collectif.

« On a déjà un site web qui comprend l’information actuelle de façon complète. On a aussi une application qui s’appelle mon CTCM, qui sert de carte d’embarquement pour l’usager. De plus, on a implanté des GPS sur les autobus qui aideront éventuellement à offrir une estimation de l’heure de son arrivée. Tot cela en adoptant une approche d’assurer que les utilisateurs savent se servir de nos ressources le plus facilement et adéquatement possible, » soutient Mme Bellerose.

Cette annonce s’inscrit dans le cadre d’une mise à jour d’un projet qui s’est amorcé le premier juillet 2021, et qui doit se conclure le 31 août 2023. Au fil des concertations avec les citoyens dans le but de réaliser un développement à travers ce projet, Transport collectif a pu offrir des mises à jour pour assurer une progression de ce service sur une base régulière. Des projets pilotes en mobilité doivent être annoncés ultérieurement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires