Hausse du nombre de visiteurs à Saint-Élie-de-Caxton

Hausse du nombre de visiteurs à Saint-Élie-de-Caxton
Saint-Élie-de-Caxton connait un meilleur début de saison touristique qu'en 2020. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

TOURISME. Amorcée officiellement depuis le 17 juin , la saison touristique s’annonce meilleure que la précédente à Saint-Élie-de-Caxton.

En date du 1er août, le Bureau d’accueil touristique de Saint-Élie-de-Caxton a accueilli 2462 visiteurs depuis le début de la saison. Ce nombre représente une hausse de 50 % par rapport à la même période l’an dernier, dont les résultats avaient grandement été affectés par le contexte pandémique et le divorce entre le conteur Fred Pellerin et la municipalité. « C’est pas mal mieux que l’année passée. Il faut se rappeler que l’an dernier, il y avait la COVID et on avait lancé la saison en retard avec des contraintes sanitaires plus sévères. À mi-saison, on note une augmentation et je trouve que c’est une bonne nouvelle. C’est un peu moins qu’on pensait, mais c’est satisfaisant quand même », commente le maire, Robert Gauthier.

Ce dernier indique que le mois d’août risque d’être plus achalandé si l’on se fie aux tendances des dernières années. « Traditionnellement, le mois d’août est plus fort que le mois de juillet. Notre clientèle est souvent des gens âgés de 50 ans et plus et ils ne sortent pas beaucoup durant les vacances de la construction parce qu’ils se disent que c’est plein de monde partout. Ils préfèrent attendre après cette période-là. Historiquement, ça a toujours été plus intéressant en août. On se croise les doigts pour avoir une belle fin de saison », espère-t-il.

Saint-Élie-de-Caxton a vendu jusqu’ici 611 billets pour le parcours historique en carriole ou avec l’audioguide. Celui-ci relate différents éléments de l’histoire locale et s’inscrit dans les orientations de la Politique culturelle » La culture au quotidien « , qui vise entre autres à promouvoir l’image et la notoriété de Saint-Élie-de-Caxton, en tant que village culturel, naturel et patrimonial.

Quelques centaines de touristes ont visité le Jardin botanique et l’exposition parallèle de la Biennale internationale d’estampe contemporaine » Le vent dans les ailes « , présentée au Garage de la culture. Rappelons que cette exposition montre des œuvres de Deborah Chapman et François Vincent.

Les visiteurs peuvent toujours louer un vélo » monarque » pour visiter les commerces et attraits de Saint-Élie-de-Caxton. La municipalité offre également tous les jeudis soir de l’été un 5 à 7 au Garage de la culture mettant en vedette des artistes de la région. Toutes ces activités se poursuivent jusqu’au 6 septembre prochain. « On accueille pas mal la même clientèle que les dernières années. Nous avons un peu plus de gens de la Mauricie, mais aussi de plusieurs autres régions du Québec. On voit des gens qui proviennent des terrains de camping de la région et du parc national de la Mauricie. Ils sortent après quelques jours en forêt pour voir les villages autour », fait remarquer le maire.

En plus des activités organisées par la municipalité, les touristes ont toujours accès à la montagne du Calvaire sur les terrains de la Fabrique, à la Boutique des pèlerins, qui regroupe une soixantaine d’artisans de la région, à l’exposition de photos dans l’Église et aux boutiques des artistes et artisans locaux. Rappelons que la première édition du festival Noël dans l’camping, organisé par l’Auguste théâtre, aura lieu du 27 au 29 août prochain au Camping Bivouak de Saint-Élie-de-Caxton.

Incendie à la Maison du citoyen

Par ailleurs, la Maison du citoyen de Saint-Élie-de-Caxton a été endommagée par un incendie qui aurait vraisemblablement pris naissance dans le bureau d’un médecin du GMF Les Grès, au sous-sol du bâtiment, le 16 juillet dernier. Des travaux majeurs sont nécessaires et entraînent la relocalisation du personnel administratif et des services municipaux dans la section du centre communautaire non affectée par l’incendie. « C’est très malheureux et néfaste pour nous. Tout le bureau du médecin a passé au feu. L’incendie a endommagé le sous-sol et le premier étage. La fumée a monté dans le plafond et elle est entrée dans le système d’aération, de sorte qu’on retrouve de la suie et de l’air contaminé partout dans la bâtisse. Nous sommes obligés d’ouvrir tous les murs et de reconstruire par en dedans », se désole M. Gauthier.

Le maire de Saint-Élie-de-Caxton ne s’attend pas à ce que l’équipe municipale réintègre la Maison du citoyen avant décembre prochain. « Les entrepreneurs sont bien occupés ces temps-ci. On ne pense pas réussir à en trouver un de libre avant le mois d’octobre. On va subir les impacts de cet incendie-là pour encore plusieurs mois. On se serait bien passé de ça », dit-il.

Robert Gauthier souligne que les services municipaux sont temporairement offerts en ligne ou par téléphone. « On ne peut pas recevoir nos citoyens présentement. On pense pouvoir les accueillir seulement à partir du 16 août. La santé et la sécurité de notre personnel sont la priorité. On doit aussi s’organiser pour accueillir les gens », informe-t-il.

La municipalité ne peut s’avancer à l’heure actuelle sur la cause exacte de l’incendie et sur le montant des dommages. Une enquête est en cours.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires