Garder la forme tout en ramassant des déchets

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Garder la forme tout en ramassant des déchets
Caroline Laforme.

SAINT-ÉTIENNE-DES-GRÈS. Ramasser des déchets au sol est devenu un automatisme pour Caroline Laforme. Alors qu’on se rend au bord de la route pour une petite séance photo, elle se penche spontanément pour  ramasser un verre à café écrasé, à moitié enfoui dans le sable, et quelques papiers qui n’ont pas leur place dans la rue. C’est le genre de réflexe qu’elle souhaite qu’un maximum de personnes développe. «C’est si simple de faire une différence!», souligne-t-elle. L’an dernier, à pareille date, elle lançait une invitation à la population de Saint-Étienne-des-Grès, où elle demeure: s’engager à ramasser au minimum un déchet par kilomètre parcouru dans le cadre d’une activité en marge de la Journée de la Terre. Environ 35 personnes ont répondu à l’appel, ce qui a permis de libérer des rues l’équivalent de quatre ou cinq roulibacs de déchets, sans compter les gros rebuts (pneus, meuble, etc.) sortis des fossés, notamment dans le secteur de La Gabelle. «C’est surprenant tout ce qu’on trouve en bordure des routes: cannettes de bières, verres à café, emballages de toutes sortes, sacs de plastique, bouteilles vides, cordes, filage, etc.», énumère-t-elle. «On ne se rend pas nécessairement compte de leur présence quand on n’y porte pas attention, mais quand on prend la peine de regarder un peu, on constate rapidement la quantité astronomique de choses qui n’y ont pas leur place», ajoute-t-elle. Prise deux pour «St-Étienne se ramasse» Son initiative de l’an passé a séduit le nouveau directeur des loisirs de la municipalité, Frédéric Lamothe. Il l’a approchée pour répéter l’expérience ce printemps, dans le cadre du Défi Santé. Une invitation qu’elle s’est empressée d’accepter. C’est donc le 22 avril prochain, de 9h à 12h, que les gens pourront de nouveau joindre l’utile à l’agréable en participant à l’événement «Saint-Étienne se ramasse, la suite!». Marcheurs et coureurs ont rendez-vous au Pavillon des loisirs (au parc des Grès) pour réaliser un parcours de 1 à 16 km, selon leur préférence et leur capacité. «L’idée, c’est de bouger ensemble en se sensibilisant collectivement à la problématique des déchets au sol et à notre impact individuel et communautaire sur notre environnement», décrit Caroline Laforme. Elle invite la population à mettre ses roulibacs au bord de la route le temps de l’activité pour permettre aux participants d’y déposer le fruit de leur collecte. À noter que même si les trajets officiels se situent principalement au cœur du village, on peut évidemment ramasser des déchets partout sur le territoire simultanément… et n’importe quand par la suite!  

St-Alexis se ramasse

L’initiative de Caroline Laforme fait des petits à travers la MRC. Cette année, la municipalité de Saint-Alexis-des-Monts tiendra elle aussi une activité combinant sport et ramassage de déchets dans le cadre du Jour de la Terre (22 avril). Départ de la salle communautaire à 9h.      

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires