Financement bonifié pour garantir la qualité de l’eau

Financement bonifié pour garantir la qualité de l’eau
Secteur de la rivière du Bois-Blanc à Saint-Justin.

ENVIRONNEMENT.  Le gouvernement du Québec a bonifié le financement alloué pour soutenir la mission des organismes de bassins versants (OBV) qui interviennent en Mauricie. Au total, dix OBV se partageront une somme additionnelle de 7 224 750$ sur une période de trois ans. Ce soutien financier supplémentaire permettra de mettre à jour et coordonner leur plan directeur de l’eau puis d’en assurer sa mise en œuvre. Réalisés en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs locaux et régionaux, les plans directeurs de l’eau permettent d’établir des priorités pour répondre aux enjeux régionaux sur l’eau. «Comme toutes les régions du Québec, la Mauricie doit se concerter pour arriver à garantir la qualité et l’abondance de ses ressources en eau. Nous savons qu’aujourd’hui, économie doit rimer avec environnement et notre région compte bien participer à ce développement durable du Québec», affirme Julie Boulet, ministre responsable de la région de la Mauricie. Dans la MRC de Maskinongé, l’Association de la gestion intégrée de la rivière (AGIR) Maskinongé et l’Organisme de bassins versants des rivières du Loup et des Yamachiche reçoivent chacun une somme additionnelle de 717 750$. «C’est une marque de confiance et une reconnaissance du travail qu’on a fait. Ça nous donne les moyens d’agir de façon beaucoup plus efficiente sur le territoire. Toute la population et les intervenants régionaux concernés profiteront de nos projets et nous ferons des avancées significatives pour améliorer notre environnement et la qualité de l’eau dans la région», commente Michel Lambert, directeur d’AGIR Maskinongé, en soulignant au passage la contribution du député de Maskinongé dans le dossier. Ce nouveau financement permettra à AGIR Maskinongé de consolider son expertise sur le terrain et de mettre à contribution de nouvelles ressources professionnelles afin de soutenir la participation des citoyens et des municipalités dans la réalisation du plan directeur de l’eau, lequel comprend 52 actions qui visent principalement à assurer une meilleure qualité de l’eau et sa disponibilité pour la vitalité des communautés. AGIR Maskinongé fera l’embauche de trois nouvelles ressources, soit une technicienne de la faune, une agente de promotion de la mise en œuvre du plan directeur de l’eau et un agent de communication. «Ça nous donne les moyens d’agir de façon beaucoup plus efficiente sur le territoire» – Michel Lambert Le saviez-vous? Dans la région, le plus important projet sur lequel travaille AGIR Maskinongé est celui de la réduction de la pollution diffuse et de l’érosion d’origine agricole dans le bassin versant de la rivière du Bois-Blanc. L’organisme planifie actuellement les interventions qui seront faites en 2019 dans le secteur. Plus d’une trentaine de producteurs agricoles de Maskinongé, Saint-Justin et Saint-Barthélemy ont déjà donné leur appui à ce projet. En somme, il consiste à entretenir des cours d’eau dans le littoral à des fins de valorisation des habitats fauniques et la mise en place d’un certain nombre de bassins de rétention et de filtration entre le rang du Pied-de-la-Côte et de la route 138 à Maskinongé. D’autres travaux et projets sont actuellement prévus dans la région, en collaboration avec différents partenaires du milieu. Ces projets seront connus au cours des prochains mois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires