Ferme Nouvelle-France: Un projet touristique d’envergure

Par superadmin

La MRC de Maskinongé compte désormais un nouvel attrait unique sur son territoire. Située à Sainte-Angèle-de-Prémont, la Ferme Nouvelle-France a officiellement lancé ses activités au grand public et compte devenir un incontournable en Mauricie au niveau touristique.

C’est un projet qui, depuis quatre ans, fait rêver et occupe Marc et Martine Lessard à temps plein avant d’accueillir les premiers visiteurs. La Ferme Nouvelle-France se veut un endroit qui met en vitrine le patrimoine rural et agricole de la MRC de Maskinongé par ses activités et ses services.

«On a un milieu rural et beaucoup de municipalités dans la MRC. Plusieurs citoyens sont dans l’agriculture, ont de la famille là-dedans ou sont liés indirectement par ce secteur d’activité. Lors de votre visite à la Ferme Nouvelle-France il y a de la nostalgie, ça rappelle des choses qu’on vivait à l’époque, l’ancien temps et les objets utilisés dans l’agriculture dans le passé», explique Marc Lessard copropriétaire de l’entreprise.

«Ma conjointe et moi rêvions d’avoir un projet mobilisateur de grande envergure. C’était l’endroit idéal à Sainte-Angèle-de-Prémont surtout dans cette municipalité dévitalisée de s’impliquer et de faire revivre l’économie. On voulait créer un effet surprise et c’est avec un beau projet comme celui-là qu’on implique et interpelle les gens du milieu», ajoute-t-il.

La Ferme Nouvelle-France a un terrain de 30 hectares, elle compte 20 emplois à temps plein et l’ensemble du projet a nécessité un investissement de 1.5M$. L’entreprise prévoit accueillir les gens de partout à travers le Québec, mais aussi de l’Europe.

«On veut que les gens se sentent chez eux et à ce jour, on voit que les gens sont confortables chez nous. L’expérience d’ici est dans l’agrotourisme, mais c’est aussi une expérience éducative. Nos portes seront également ouvertes au tourisme international. On compte recevoir des Européens et ils pourront nous découvrir», raconte M. Lessard.

Les propriétaires considèrent ce projet comme un projet de société. Ils donnent une grande place aux gens du milieu et les acteurs économiques de la région se sont joints au projet rapidement étant donné que Marc et Martine Lessard avaient une grande conscientisation au niveau du développement durable et de la société. D’ailleurs, les citoyens de Sainte-Angèle-des-Prémont pourront bénéficier d’un accès gratuit au site. C’est une façon pour les propriétaires de redonner aux gens du milieu et de les inviter à s’associer à eux.

Un moteur économique pour Sainte-Angèle et les environs

Pour la mairesse, il s’agit d’un projet important dans sa municipalité. «On est une municipalité dévitalisée. Lorsque M. Lessard m’a fait part du projet, je me suis tout de suite dite c’est quelque chose d’important pour Sainte-Angèle. Ça prenait quelque chose pour amener les gens ici, c’est une grande porte qui s’ouvre pour le tourisme. Je suis très contente de voir le résultat du projet de Marc et Martine Lessard», raconte Barbara Paillé, mairesse de Saint-Angèle de Prémont.

Des vergers, jardins, champs, un potager de légumes anciens, une houblonnière, boutique artisanale, musée agricole, centre de transformation, fermette, salle multifonctionnelle, halte-vélo et aire de repos se retrouvent sur le site.

La Ferme Nouvelle-France est ouverte 7 jours sur 7 en saison estivale jusqu’à l’Action de grâce. En hiver, l’accueil "Germaine Leblanc" sera ouvert pour les visiteurs qui iront pratiquer certains sports d’hiver.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires