Exploitation sexuelle d’enfants: perquisitions à Trois-Rivières

Par superadmin
Exploitation sexuelle d’enfants: perquisitions à Trois-Rivières

ENQUÊTES.L’Équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet de la Sûreté du Québec, procède actuellement à l’arrestation d’une dizaine d’individus à travers la province, dont à Trois-Rivières, en lien avec l’exploitation sexuelle des enfants.

Les individus arrêtés, âgés de 27 à 74 ans, fréquentaient des forums de discussion afin d’échanger entre eux sur leurs expériences sexuelles vis-à-vis les enfants. Ils se conseillaient sur les tactiques à employer et les lieux à fréquenter, dans le but d’abuser sexuellement des enfants sans éveiller les soupçons.

Ils devraient comparaître au palais de justice de Montréal et pourraient faire face à plusieurs accusations en lien avec l’exploitation sexuelle des enfants.

En plus de ces arrestations, des perquisitions sont en cours au domicile des suspects et du matériel informatique a été saisi pour analyse.

Cette enquête a débuté en avril 2013, notamment à la suite d’informations reçues de la part du public.

Près de 150 policiers participent aujourd’hui à cette opération. Soulignons également que les services de police de Montréal, Québec, Lévis, Trois-Rivières, Saint-Eustache, Richelieu-Saint-Laurent et Toronto ont effectué des perquisitions relativement à ce dossier et que d’autres arrestations pourraient survenir.

L’Équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur internet (ESEI) regroupe des enquêteurs de la Sûreté du Québec et de la Gendarmerie royale du Canada. Cette équipe fait partie du Service des projets d’enquêtes spécialisés de la Direction des enquêtes sur les crimes majeurs. Depuis la mise en place de la stratégie provinciale de la Sûreté du Québec en matière de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants en 2012, près de 350 arrestations ont été réalisées. Grâce à cela, plusieurs dizaines de victimes ont été identifiées.

Le public est invité à transmettre toute information au sujet de l’exploitation sexuelle des jeunes à l’adresse suivante : cyberaide.ca.

Les policiers invitent par ailleurs le public à transmettre toute information sur ces individus, de façon confidentielle, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires