Ensemencement du lac Saint-Alexis: une opération qui fait des heureux

Ensemencement du lac Saint-Alexis: une opération qui fait des heureux
On a procédé à l'ensemencement du lac Saint-Alexis, le 29 janvier dernier (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

SAINT-ALEXIS-DES-MONTS. Alors que la saison de pêche blanche bat son plein, la Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts s’est montrée généreuse à l’endroit des pêcheurs au cours des derniers jours.

Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts, devant le lac Saint-Alexis.

À la fin janvier, le lac Saint-Alexis, situé au cœur de la municipalité, a été ensemencé de 500 nouvelles truites arc-en-ciel de huit à dix pouces. Une autre opération semblable avait été réalisée le 18 décembre. À ce moment, près de 1000 truites ont été mises à l’eau. «Ça attire du monde! Ça parait qu’on l’a annoncé sur notre page Facebook», remarque le maire, Michel Bourassa.

Chaque année, la Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts se réserve un montant de 2 500 $ pour ensemencer le lac du village. «Ça fait plaisir à bien des pêcheurs. Le lac est ensemencé cinq ou six fois par année, dont deux fois l’hiver par la municipalité, entre autres pour notre fête hivernale. Ça fait plus de 20 ans qu’on fait ça. Même si l’activité n’a pas lieu cette année, on trouvait quand même important de mettre de la truite dans le lac parce que la pêche est l’une des seules choses à faire pendant le confinement. Je trouve que c’est une belle activité familiale. Beaucoup de gens en ont profité dans le temps des Fêtes. Il y a des pêcheurs réguliers encore aujourd’hui», mentionne M. Bourassa.

Ce dernier précise que d’autres partenaires contribuent à l’ensemencement du lac Saint-Alexis, dont le Festival de la truite mouchetée de Saint-Alexis-des-Monts. «C’est généralement entre 5000 et 6000 truites qui sont ajoutées au lac chaque année. Notre lac est public. Nous sommes plusieurs à participer à ça», confie le maire.

De nombreux curieux assistaient à l’ensemencement du lac Saint-Alexis, le 29 janvier dernier

Saint-Alexis-des-Monts encourage les piscicultures locales. Ces entreprises sont spécialisées et équipées pour mener à bien les opérations d’ensemencement. Des bassins portatifs munis de dispositifs d’oxygénation permettent de transporter les poissons de la pisciculture au plan d’eau. «Tout est bien planifié. Ils savent ce que ça prend et le temps qu’ils ont pour ensemencer. Ils jouent avec du vivant alors, c’est quand même un bon défi», soutient M. Bourassa.

Le maire révèle que le processus naturel de reproduction de la truite ne peut soutenir à lui seul une pêche durable au lac Saint-Alexis en raison de sa popularité et des activités de pêche qui y sont organisées.

«On n’a pas le choix d’ensemencer le lac, car il y a des milliers de pêcheurs qui viennent taquiner la truite. Il n’est pas rare que les gens repartent avec leur quota. Les truites sont rapidement pêchées et n’ont pas vraiment le temps de se développer. Après tout, le but c’est que les gens puissent repartir avec des prises», dit-il.

Pour pêcher au Québec, il est obligatoire de posséder un permis de pêche valide, de respecter les quotas et les périodes de pêche, les limites de possession et de longueur qui varient selon l’espèce pêchée ou la zone de pêche, d’utiliser un équipement (leurres, hameçons, appâts) conforme à la règlementation relative au type de pêche et de connaître la provenance et d’identifier l’espèce de poisson. Sur le lac Saint-Alexis, aucune cabane à pêche n’est tolérée. Seules les tentes démontables sont acceptées.

Avec ses 600 lacs et son titre de capitale de la truite mouchetée, Saint-Alexis-des-Monts est une destination incontournable pour la pêche.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires