Un débat à saveur de bilan pour Ruth Ellen Brosseau

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Un débat à saveur de bilan pour Ruth Ellen Brosseau
Ruth Ellen Brosseau. (Photo : Photo courtoisie)

Ciblée par les attaques de ses adversaires politiques, la députée sortante de Berthier-Maskinongé et candidate du NPD, Ruth Ellen Brosseau, a défendu son bilan au débat électoral organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Berthier/d’Autray.

En réponse aux affirmations des candidates libérale et conservatrice, à l’effet qu’une députée d’opposition ne peut contribuer à la réalisation de projets dans sa circonscription, Ruth Ellen Brosseau rappelle qu’elle a pourtant été en mesure d’ajouter 65 millions d’investissements dans des projets locaux durant son dernier mandat. «Pour être en mesure d’amener un gouvernement à investir dans un projet dans sa circonscription, il faut être rassembleur, travailler fort et se montrer convaincant. Si les électeurs de Berthier-Maskinongé m’offrent l’opportunité de les représenter pour un troisième mandat, je compte utiliser mon réseau et mon expérience pour aller en chercher encore plus», explique Mme Brosseau.

Par ailleurs, Mme Brosseau tient à corriger certains faits suite aux déclarations d’Yves Perron du Bloc Québécois au sujet des brèches au système de la gestion de l’offre depuis 2011. «J’ai du mal à comprendre pourquoi M. Perron cherche à dire que son parti a défendu la gestion de l’offre à un moment où personne ne l’attaquait. Si la gestion de l’offre est demeurée intacte à l’époque où le Bloc Québécois avait plusieurs députés à Ottawa, c’est parce que ça ne faisait pas partie des enjeux discutés lors des négociations d’accord économique international, précise la députée sortante de Berthier-Maskinongé. Par contre, je suis d’accord avec l’idée qu’on doit travailler ensemble pour protéger notre sécurité alimentaire en aidant notre secteur agricole.»

Critiquée par Josée Bélanger, du Parti conservateur, sur le fait qu’elle tarderait à soutenir et faire la promotion du projet de construction d’un pont entre Contrecœur et Lavaltrie, Ruth Ellen Brosseau estime qu’il serait un manque de jugement que de s’engager sur cette voie alors que le projet ne fait pas l’unanimité dans le comté. «Plusieurs citoyens, municipalités, entreprises et organismes s’opposent au projet et jugent qu’il serait plus pertinent d’investir ailleurs que dans un pont. Sans compter que le provincial vient d’injecter 25 millions de dollar dans les infrastructures du traversier entre Saint-Ignace-de-Loyola et Sorel. Avant de trancher sur un dossier aussi important, il faut écouter les gens, à commencer par les élu(e)s et s’assurer que c’est la bonne chose à faire, en harmonie avec le milieu», plaide Ruth Ellen Brosseau.

En somme, les personnes réunies au Club de Golf de Berthier ont eu droit à de beaux échanges entre les candidats. Cet exercice démocratique décrit comme étant « essentiel » par la députée sortante, « est aussi un exercice exigeant qui mérite du courage de la part candidats et candidates. Je suis fière d’y avoir participé» conclu-t-elle.

Partager cet article

1
COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Didier Robidas Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Didier Robidas
Invité
Didier Robidas

Je suis pour une députée qui travaille pour sa circonscription tout parti confondu
Les Québécois doivent être fier d’une représentante qui n’est pas juste l’image d’un parti
Une personne dévouée et avec cœur 💔 mérite un vote qui provient du coeur !
Je voterai pour le bloc qui est un vote de cœur 💔 Longueuil/St-Hubert
Ruth Ellen Brosseau mérite un vote de cœur 💔