Bloc Québécois: des mesures pour encourager la relève

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Bloc Québécois: des mesures pour encourager la relève
Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois (au centre) est entouré des candidats suivants, de gauche à droite : Gabriel Ste-Marie, Christian Hébert, Yves Perron et Monique Pauzé. (Photo : courtoisie)

ÉLECTIONS. Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, et Yves Perron, candidat du parti dans Berthier—
Maskinongé, ont dévoilé les mesures préconisées par le parti pour faciliter la relève agricole.

« Les Québécoises et les Québécois tiennent à notre agriculture, à notre modèle de fermes familiales et à nos produits de qualité supérieure. Alors qu’une ferme par jour disparaît au Québec, il y a urgence d’agir pour faciliter la tâche à la relève qui souhaite tenter sa chance en agriculture. Il faut offrir de l’assistance aux jeunes qui réfléchissent à faire un investissement aussi majeur que reprendre ou lancer une entreprise agricole. Il faut aussi corriger un système financier absurde qui fait en sorte qu’il est plus rentable pour un agriculteur de vendre sa ferme à un étranger qu’à sa propre famille », a déclaré Yves-François Blanchet.

Le Bloc Québécois propose six mesures pour lesquelles il prévoit 100 M$ annuellement:

1. Un congé de cotisation de 5 ans aux programmes Agri-stabilité et Agri-protection pour tout producteur de la relève qui vient d’acquérir une entreprise agricole;

2. Un dépôt de lancement pour la mise de fonds sous forme de prêt sans intérêt lors de l’achat d’une entreprise, comme Ottawa le fait pour l’achat d’une première maison;

3. Un élargissement à la famille élargie d’une exemption permettant de limiter le gain en capital imposable lors de la vente ou la cession d’une ferme;

4. De rendre aussi avantageux la vente d’actions d’une société agricole à un membre de la famille qu’à un tiers, comme le fait Québec;

5. La constitution d’un régime d’épargne-transfert agricole afin de permettre aux producteurs d’accumuler un fonds de retraite à l’abri de l’impôt;

6. Le transfert d’une enveloppe récurrente au gouvernement du Québec pour favoriser la relève agricole.

«L’agriculture, c’est l’occupation du territoire québécois et la vitalité de nos campagnes. Nous avons la chance, au Québec, de pouvoir compter sur une agriculture à l’échelle humaine. Les gens que le Bloc veut soutenir sont des entrepreneurs qui habitent nos régions et encouragent l’économie locale, plutôt que des méga-industries qui vident nos régions et en font des déserts sociaux. Agissons donc immédiatement pour encourager la relève à préserver cette richesse pour le Québec », a conclu Yves Perron.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des