Élections 2018: Plante sera dans la course

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
Élections 2018: Plante sera dans la course
Marc H. Plante, député de Maskinongé.

POLITIQUE.  L’actuel député de Maskinongé tentera d’obtenir un nouveau mandat sous la bannière libérale lors des prochaines élections provinciales prévues cet automne. La réflexion de Marc H. Plante n’aura pas duré bien longtemps. Le député libéral souhaite poursuivre le travail qu’il a déjà amorcé dans sa circonscription. Le prochain mandat qu’il sollicite sera son deuxième en tant que député. «J’ai encore le goût de servir les citoyens. Moi ce qui m’anime, c’est ce que je fais au quotidien pour les gens. Si je regarde ce qui se passe au niveau économique dans la région depuis les quatre dernières années, je pense qu’on vit une effervescence hors du commun. Je souhaite continuer d’améliorer le sort des gens de chez nous en aidant à créer des emplois, en favorisant l’implantation de nouvelles entreprises ou en travaillant sur le maintien ou l’ajout de services sur le territoire», confirme Marc H. Plante. Âgé de 36 ans, le politicien éprouve un attachement particulier pour son territoire. «J’ai beaucoup d’énergie et je veux la consacrer à servir la population de chez nous. Ce sont des gens que je connais, c’est là où je suis né et où je demeure toujours. Déjà, c’est une grande fierté pour moi d’avoir contribué à l’attraction de nombreuses entreprises, au dossier de l’Internet haute vitesse, à l’agrandissement de l’école de Pointe-du-Lac et à la construction des gymnases des écoles de Louiseville et de Saint-Élie-de-Caxton», ajoute le député de Maskinongé. D’ici la prochaine campagne électorale, Marc H. Plante entend travailler sur la pénurie de main-d’œuvre qui touche la région ainsi que sur d’autres dossiers prioritaires, dont celui de l’avenir de l’école primaire Marie-Immaculée de Maskinongé et celui des égouts, à Louiseville. Sondages De nombreux sondages réalisés au cours des dernières semaines démontrent que la Coalition Avenir Québec pourrait remporter plusieurs comtés en Mauricie. Le député de Maskinongé demeure toutefois confiant devant les résultats de ces sondages. «Les sondages n’ont jamais été avantageux à mon égard, même lors de la dernière élection. De plus, il est tôt. En politique, on dit que les mois sont comme des années. À ce niveau-là, j’ai confiance. Je continuerai de toujours offrir ma disponibilité, mon amour du milieu et mon dévouement. Je ferai campagne là-dessus. Il y aura toujours des adversaires et des sondages. Il ne faut pas s’arrêter à ça». L’investiture de Marc H. Plante aura lieu au cours des prochains mois, ce qui confirmera sa candidature au sein du Parti libéral du Québec. Avec le redécoupage électoral, la circonscription de Maskinongé comprendra maintenant Saint-Mathieu-du-Parc, Saint-Boniface et la partie sud de l’ancienne limite municipale de Shawinigan. À Trois-Rivières, le secteur à l’est de l’autoroute 55, qui fait partie de Maskinongé, s’ajoutera au comté de Trois-Rivières. À ce jour, aucune autre candidature n’a été annoncée par les autres partis politiques dans la circonscription de Maskinongé. Résultats de 2014 En 2014, le libéral Marc H. Plante est devenu député de Maskinongé avec une majorité de 3 812 voix (13 658 votes) sur son adversaire le plus près, Martin Poisson, de la Coalition Avenir Québec. Ce dernier avait reçu 9 846 votes alors que 8 739 personnes avaient appuyé le péquiste Patrick Lahaie. Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des