Porte de la Mauricie: des spectacles présentés dès cet automne

Porte de la Mauricie: des spectacles présentés dès cet automne
Jean-François Quintal, copropriétaire et directeur général de la Halte 174, dans la future salle de spectacle. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

YAMACHICHE. La baisse importante du nombre d’événements de grande envergure amène la Porte de la Mauricie à se repositionner et à revoir la vocation de ses salles de réception.

La direction de l’établissement vient d’investir plus de 500 000$ afin de transformer sa plus grande salle de réception [salle Lac Saint-Pierre] en salle de spectacle. « Des mariages et de grosses réceptions, il n’y en a pratiquement plus. La salle était seulement utilisée quelques fois par année. Il fallait trouver un moyen de l’occuper plus que ça. En même temps, on voyait qu’il y avait de la demande pour des spectacles. Les petites salles sont populaires. C’est assez tendance. Les artistes aiment jouer dans ces salles-là et souhaitent avoir une certaine proximité avec le public. C’est un volet qu’on a décidé de développer », mentionne Jean-François Quintal, copropriétaire et directeur général de la Halte 174.

Ce projet comprend la réfection de la salle, des salles de bain, de deux bars, la rénovation d’une chambre à l’étage pour en faire une loge moderne pour les artistes ainsi que l’acquisition d’équipements d’éclairage, de sonorisation et d’une scène modulable.

Cette salle de spectacle pourra accueillir plus de 200 personnes assises. « Dépendamment de la configuration, on peut recevoir encore plus de spectateurs. Ça va toujours dépendre de la disposition de la salle et du type de spectacle qui sera présenté. La scène sera au centre de façon à ce que les gens soient autour et près des artistes. Le positionnement est stratégique. L’expérience sera unique », souligne M. Quintal.

Programmation

L’établissement, situé en bordure de l’autoroute 40 à Yamachiche, présentera des conférences, des spectacles de musique et d’humour. « On pense être en mesure d’attirer complètement une autre clientèle avec ça. Évidemment, on va suivre l’offre et la demande. On vise d’organiser un événement par semaine, mais ça peut changer selon le personnel que nous aurons à ce moment et la demande. La première année servira à roder la salle. On va proposer un peu de tout. On va s’ajuster au fil du temps et se fier à ce que les gens aimeront le plus », rapporte Jean-François Quintal.

Ce dernier envisage la possibilité d’offrir des forfaits souper-spectacle et d’autres forfaits avec de l’hébergement.

Les événements seront présentés du jeudi au dimanche. L’ouverture de la salle de spectacle est prévue cet automne.

Pénurie de personnel

Par ailleurs, la Porte de la Mauricie peine à recruter de la main-d’œuvre depuis sa réouverture. Faute de cuisiniers et de serveurs/euses, le restaurant doit fermer sa cuisine à 20h tous les soirs de la semaine pour une période indéterminée. « Notre restaurant était ouvert pendant 24 heures depuis 40 ans. C’est la première fois qu’on doit fermer aussi tôt parce qu’on manque d’employés. Ce n’est vraiment pas drôle. On doit refuser des groupes et des clients. C’est fâchant de ne pas pouvoir opérer pleinement en raison du manque de personnel », se désole M. Quintal.

Avant la pandémie, près de 200 employés travaillaient pour la famille Quintal. Ce nombre est passé à 120 employés suite à la crise sanitaire. « On fait des pieds et des mains pour trouver du monde, mais on ne réussit pas. La plupart de nos employés qui ont quitté se sont trouvé un autre emploi. On a besoin de cuisiniers, d’aide-cuisiniers, de serveurs et serveuses, de plongeurs, d’un concierge et de personnes à l’entretien des chambres. On traite bien nos gens et nous ne sommes pas durs avec eux. Le recrutement est juste très difficile en ce moment », confirme-t-il.

M. Quintal révèle que le manque de personnel freine même la réalisation de plusieurs autres projets, dont l’aménagement de deux terrasses extérieures, la réfection complète du restaurant et la transformation de la salle Manereuil en resto-pub. « Quelqu’un qui veut prendre une consommation et assister à la diffusion d’événements sportifs, il n’y a pas beaucoup d’endroits où aller dans le coin. On souhaiterait aménager dans cette salle un bar central avec des téléviseurs. On aurait un menu-bistro. On veut faire quelque chose d’attirant pour une clientèle plus jeune avec une capacité d’environ 100 places. On veut répondre à ce besoin, mais encore-là, ça prend du personnel », affirme-t-il.

Enfin, la Halte 174 prévoit investir près d’un million de dollars pour rénover les espaces de restauration, pour remplacer les réservoirs d’essence et pour réaménager le dépanneur l’automne prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires