Desjardins – Jeunes au travail : 14 nouvelles expériences de travail créées

Rédaction Echo de Maskinongé

Desjardins – Jeunes au travail : 14 nouvelles expériences de travail créées
Les deux chargées du projet: Claudia Trakejian et Lysa-Maude Frappier, ttiennent entre leurs mains certaines photos prises cet été des employés d'été ainsi que leur employeur qui ont fait partie du projet cette année. (Photo : (Photo courtoisie))

La 20e édition du projet Desjardins – Jeunes au travail, qui se veut une porte d’entrée vers le marché de l’emploi, aura eu un énorme succès encore cette année.

Avec le contexte de rareté de main-d’œuvre, beaucoup d’inscriptions ont été faites de la part des employeurs. Au total, 26 entreprises se sont inscrites au projet présentant 34 postes différents. Une sélection de 14 postes offrant des tâches diversifiées et formatrices a été faite par les Caisses Desjardins participantes en collaboration avec les responsables du projet au Carrefour jeunesse-emploi MRC de Maskinongé.

Malgré la rareté de main d’œuvre et le grand nombre de jeunes occupant déjà un emploi sur une base annuelle, les responsables du projet ont déployé des efforts et ont usé de stratégies pour recruter 25 jeunes âgés entre 14 et 18 ans. Parmi ces inscriptions reçues, 19 entretiens d’embauche ont pu être menés. Suite à une rencontre préparatoire, des entrevues se sont effectuées dans un cadre structuré avec les chargées de projet du CJE et les employeurs.

Suite aux entretiens, 14 jeunes ont été sélectionnés dans le cadre du projet Desjardins – Jeunes au travail. Ainsi, le projet permet de sensibiliser les employeurs au potentiel de nouvelles générations en plus d’offrir à nos jeunes une expérience favorable à leur développement personnel.

L’expérience Desjardins – Jeunes au travail a permis aux adolescents de développer leur sens des responsabilités ainsi qu’une certaine autonomie financière. Les milieux de travail stimulants leur ont aussi offert l’opportunité de travailler sur leurs habiletés sociales, que ce soit le service à la clientèle ou les relations entre collègues. De cette façon, les jeunes ont pu améliorer leur savoir-être professionnel et acquérir une certaine maturité pour leurs futurs emplois.

Dans le cadre de ce projet, les participants devaient travailler au moins 30 heures hebdomadairement pendant six semaines durant la saison estivale. Les Caisses Desjardins participantes ont octroyé aux employeurs une subvention salariale équivalent à 50 % du salaire minimum. (A.L.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires