Des surcharges à la tonne

Par superadmin
Des surcharges à la tonne

Afin de préserver l’état de la route au moment où elle est la plus vulnérable, le ministère des Transports du Québec limite les charges permises dès la venue du printemps.

«L’idée de la règlementation au dégel, c’est de maintenir, de façon idéale, l’endommagement constant, c’est-à-dire qu’on réduit la charge parce que la route est plus sensible pendant le dégel. On réduit la charge de telle sorte qu’on essaie d’éviter d’avoir plus de dommages pendant le dégel que pendant le reste de l’année», note M. Doré.

Lors de la période de dégel, qui s’échelonne généralement de la mi-mars à la mi-mai, les restrictions varient de 12 à 20% de la charge, selon le type d’essieux et la configuration du véhicule. Des règles qui sont souvent bafouées lors des premières semaines du dégel. «Chaque année, les contrôleurs routiers constatent que le pourcentage de véhicules non conformes quant à la charge est quatre fois plus élevé pendant les trois premières semaines du dégel comparativement à toute autre période de l’année», lit-on dans un dépliant d’information publié par le MTQ.

En Mauricie…

En Mauricie et au Centre-du-Québec, la période de dégel ciblée par le Contrôle routier du Québec s’échelonnera du 17 mars au 16 mai inclusivement. Selon l’évolution des conditions météorologiques, le début et la fin de la période de restriction des charges peuvent être devancés ou retardés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires