Des plans d’actions pour sauver plusieurs plans d’eau

Daniel Birru
dbirru@lechodemaskinonge.ca

Des plans d’actions pour sauver plusieurs plans d’eau
L'OBVRLY a effectué des plans d'actions pour assurer la survie et la durabilité de certains lacs dans la MRC de Maskinongé. (Photo : courtoisie - OBVRLY)

ENVIRONNEMENT. L’Organisme de bassins versants des rivières du Loup et des Yamachiche (OBVRLY) a coordonné en 2020-2021 la création de plans d’actions concrets pour assurer la santé de neuf lacs dans la région. 

Les différents partenaires du milieu hydrique de la région ont joué un rôle clé dans l’exécution de cet exercice, et ont collectivement permis d’établir ces plans d’action essentiels à la protection des plans d’eau.

Le directeur général de l’organisme, Francis Clément, explique que l’objectif de cette opération s’est concentrée dans le secteur un peu plus au nord de la MRC de Maskinongé, soit à Saint-Alexis-des-Monts, Saint-Élie, Saint-Boniface et Saint-Mathieu-du-Parc. « Ce sont des villages où il y a beaucoup plus de lacs de villégiatures. C’est certain que lorsqu’il y a de la villégiature, ça amène une certaine pression sur l’écosystème et l’environnement des lacs, » explique M. Clément.

« Ce qu’on a fait dans le cadre de ce projet-là, ç’a été de travailler et d’accompagner les associations riveraines pour prendre en main l’environnement des lacs pour voir quelles actions ils peuvent poser pour s’assurer de protéger et préserver leur lac. Tout le monde a à gagner en faisant cela parce que, si demain matin un lac n’est plus en santé, les gens ne peuvent plus y faire d’activités, et ce n’est à l’avantage de personne, » mentionne Francis Clément.

Le projet s’est déroulé sur une période de presque deux ans, comportant de multiples rencontres au cours de cette période. L’OBVRLY a fini par en arriver avec un plan d’action concerté pour chacun des lacs, spécifié et adapté de lac en lac, dans le but d’aller retenir les besoins précis pour chacun d’entre eux. L’organisme a également travaillé en amont avec les municipalités concernées, de même que la MRC de Maskinongé, pour s’assurer que chaque opération correspondait précisément aux besoins de chaque lacs.

De nombreuses étapes à suivre

L’OBRLY a d’abord effectué des sondages et des ateliers pour mieux cibler les principales problématiques des plans d’eau pour ensuite sélectionner des objectifs visant à les améliorer. Les participants à ces sondages ont par la suite été amenés à choisir différentes actions concrètes permettant d’atteindre les objectifs de protection des lacs.

La dernière étape a été l’une des plus importantes, soit d’effectuer un arrimage entre les différents partenaires du milieu hydrique prenant part au projet. C’est ce qui a permis de cibler les responsabilités des maîtres d’œuvre et des parties prenantes pour les actions proposées.

Francis Clément souhaite adopter une approche la plus intégrée possible. Il dit qu’il vise précisément à adopter des démarches pour assurer la pérennité l’activité humaine, auprès des lacs. « Je prends l’exemple des plantes exotiques envahissantes: Certaines de ces plantes pourraient éventuellement faire en sorte que les lacs ne soient plus propices à la baignade, et c’est ce qu’on veut éviter. Pour nous, de conserver tout ça, c’est vraiment ce qui va avoir un impact sur la société humaine à long terme, » mentionne-t-il.

Au niveau des retombées environnementales, le projet vise également à tenter de limiter la propagation de matières résiduelles d’un lac à l’autre. M. Clément explique que certaines municipalités sont intéressées à installer des stations de lavages auprès de lacs, ce qui consiste en le nettoyage des lacs pour éviter d’y introduire des matières, telles que des plantes, à travers l’hélice de leur bateau, et qui pourrait ainsi nuire à plusieurs lacs. Un autre volet important auprès de la population à cet effet est au niveau de la végétalisation des lignes, à savoir quels arbres planter, et à quels endroits. L’organisme s’engage donc à un accompagnement à ce niveau au cours des prochaines années.

Ces prochaines années, l’organisme les prendra également pour assurer un suivi régulier des différentes opérations effectuées tout en coordonnant des rencontres entre les différents partenaires, ce qui permettra d’aboutir les projets en cours de manière plus efficaces.

Suite à cette opération, d’autres municipalités de la région ont déjà manifesté leur intérêt de recevoir un soutient et un accompagnement de l’OBVRLY pour entreprendre des démarches similaires, auprès d’autres lacs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires