Des élèves découvrent l’entrepreneuriat

Par superadmin
Des élèves découvrent l’entrepreneuriat
De gauche à droite: Pierre-Luc Meunier

SAINT-ALEXIS-DES-MONTS. Si vous demandez aux élèves de l’école des Boisés de Saint-Alexis-des-Monts s’ils savent ce qu’est l’entrepreneuriat, ils vous répondront positivement de la prématernelle au secondaire. Développer sa fibre entrepreneuriale, c’est le défi que lancent chaque année les enseignants de cette école.

Dès leur entrée à l’école des Boisés, les élèves doivent réaliser des projets variés en classe, et ce, jusqu’à la fin de leurs études à Saint-Alexis-des-Monts, soit durant 11 ans. Ces projets permettent de développer des qualités qui les suivront toute leur vie. Cette année, onze projets ont été réalisés par les élèves. Ces projets touchent plusieurs sphères, dont la récupération, l’organisation d’évènements, l’horticulture, la collecte de fonds pour un organisme, la création de jeux éducatifs, de CD et plusieurs autres.

Le projet qui se démarque le plus est celui des élèves de secondaire 3. Il s’agit de la fabrication de deux radeaux de 12 pieds par 24 pieds qui descendront la rivière Saint-Maurice, de La Tuque à Matawin, le 26 mai prochain; date où ces aventuriers impliqués dans ce projet embarqueront à bord pour parcourir un total de 68 kilomètres en toute sécurité.

«Ce projet, comme tous les autres, permet aux élèves de se surpasser et d’acquérir une meilleure confiance en soi. Cette année, notre projet des radeaux a fait grandir les jeunes. Lorsqu’on l’a présenté aux jeunes, ils étaient emballés, surpris et avaient hâte de le réaliser. Nous avons divisé les tâches, tant au niveau de la conception que de la logistique. On y travaille depuis septembre et tout le monde a bien hâte de faire la descente de la rivière», indique Mathieu Gélinas, enseignant et responsable du projet de radeaux.

Pour sa part, le président du projet de radeaux et élève de 3e secondaire, Bryan Vallières, est bien fier d’avoir participé à ce projet avec ses collègues. «Lorsque notre professeur nous a présenté cette idée, on ne croyait pas que ça pouvait être réalisable. On a travaillé fort pour le réalisé, on s’est vraiment investi, et on a réussi.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires