Des écoles mobilisées pour l’environnement

Par Audrey Leblanc
Des écoles mobilisées pour l’environnement
Étienne Lebrun, animateur de la vie spirituelle et de l'engagement communautaire à l'école secondaire L'Escale. (Photo : L'Echo - Bernard Lepage)

Des écoles de la région se mobilisent pour faire adopter une politique en environnement applicable à l’ensemble des établissements secondaires. Le projet est bien entamé. La politique a été rédigée et sera sous peu présentée au Centre de services scolaire (CSS) du Chemin-du-Roy, qui aura à se prononcer sur la question.

Cette politique a été élaborée par des représentants de plusieurs écoles secondaires: des Pionniers, Chavigny, Le Tremplin à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, l’Escale à Louiseville, le Séminaire Saint-Joseph et l’Académie les Estacades.

Le document comprend diverses actions à mettre en place, notamment de bannir les contenants et objets à usage unique, installer un système de compostage, acheter des produits d’entretien écoresponsables et favoriser l’achat de nourriture locale.

La politique est accompagnée d’un plan triennal afin que les écoles arrivent à mettre en place tous les éléments de celle-ci en trois ans. Et question de faire un suivi serré, chaque école aurait à produire un bilan annuel qui serait publié.

«Tout a été pensé pour inciter les écoles à être proactives et à bien planifier chacune des actions dans le temps, spécifie Line Desgagné, membre du comité et animatrice de la vie spirituelle et de l’engagement communautaire à l’école secondaire des Pionniers. »

Étienne Lebrun, animateur à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire à l’école secondaire L’Escale de Louiseville et à l’école Le Tremplin à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, est aussi membre de comité.

«Présentement à l’école, on a juste le papier et le carton qui est recyclé. Tout ça parce que ce sont des coûts supplémentaires que les écoles doivent assumer, constate-t-il, précisant que cette politique vise à faciliter le travail des écoles dans leurs démarches. »

M. Lebrun ajoute que présentement, seulement deux ou trois écoles du territoire du CSS du Chemin-du-Roy effectuent le recyclage multi-matières.

Si le projet est adopté par le CSS, chaque direction d’école sera responsable de mettre en oeuvre la politique. « Évidemment, il va y avoir des bémols en raison des mesures sanitaires, mais on pense que c’est réalisable sur trois ans », mentionne Mme Desgagné.

Le comité travaille sur ce projet depuis plusieurs années. « Présentement, la politique s’adresse aux écoles secondaires, mais on aimerait bien que le CSS fasse du pouce là-dessus pour l’étendre aux écoles primaires aussi. »

« Pour vraiment avoir un impact, il faut qu’on soit capable de réduire et recycler, ajoute Étienne Lebrun. L’idée est de bannir les objets à usage unique, les bouteilles d’eau, les pailles, etc. de faire du recyclage multi-matières et du compostage. »

M. Lebrun lance aussi plusieurs pistes à plus long terme, par exemple se tourner vers le transport écologique, où les autobus scolaires seraient toutes verts.

Par ailleurs, en collaboration avec les autres écoles secondaires de la région, on travaille à l’élaboration d’une journée zéro déchet. Au cours de cette journée pédagogique, tous les comités en environnement des diverses écoles se réuniraient pour fabriquer des items zéro déchet qui seraient ensuite distribués dans les écoles. Il pourrait s’agir, entre autres, de sacs à sandwich réutilisables.

Collaboration Bernard Lepage

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires