Denise Blais: 51 ans de générosité pour le Noël du pauvre

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
Denise Blais: 51 ans de générosité pour le Noël du pauvre
Denise Blais était bénévole lors de la toute première édition du Noël du pauvre. Cette année

Il y a des gens impliqués, généreux, prêts à tout pour aider son prochain. Denise Blais a beau avoir mille projets en même temps, mais cette dernière ne refuse jamais quoi que ce soit. Impliquée pour le Noël du pauvre de Louiseville depuis les tout débuts et étant déléguée de zone depuis belle lurette, cette année, la Louisevilloise campera le rôle de présidente d’honneur de cette 51e édition.

«Cette année, ce qui est arrivé c’est que le comité du Noël du pauvre du secteur de Louiseville m’a demandé d’être la présidente d’honneur. Ça me fait tout drôle, car à mon tour, je peux inspirer la population et les gens à leur tour m’inspireront davantage», lance Mme Blais.

D’aussi loin qu’elle se souvienne, cette bénévole très connue dans la MRC de Maskinongé se rappelle également ses toutes premières heures au Noël du pauvre. «Au début, il y a de cela 51 ans, les gens étaient tout aussi généreux. Ils amassaient des effets personnels pour remettre aux banques. Cependant, au fil des années, l’organisation s’est rendue compte qu’il était impossible de continuer dans ce sens, car cela faisait beaucoup trop de triage à faire pour les bénévoles. Également, je me souviens qu’en 1983, j’avais suggéré d’avoir un président ou une présidente d’honneur pour Louiseville et à ce moment-là, ça ne se faisait pas ailleurs. L’organisation m’avait demandé pourquoi il était important pour moi de réaliser ce projet et j’avais répondu que cela serait inspirant pour la population. Par la suite, le comité de Trois-Rivières s’était «inspiré» de notre idée. Je me rappelle aussi en 1983, notre première présidente d’honneur était Sœur Louise Langevin et cette tradition pour le secteur de Louiseville a toujours continué depuis ce temps», ajoute-t-elle en riant. Denise Blais s’est également remémorée la première fois où elle est allée visiter une famille dans le besoin. «Cela m’avait beaucoup marqué et je m’en souviendrai toute ma vie. Cette expérience-là m’avait permis de ne pas juger la pauvreté. Je me rappelle aussi du premier Téléthon qu’ils ont diffusé, c’était sur les ondes de CKTM, en direct du sous-sol de l’église de Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Il faut également savoir que c’est le seul téléthon, celui du Noël du pauvre, que Radio Canada permet d’avoir sur les ondes à travers le Canada. Je me rappelle, en Mauricie, ils avaient amassé environ 4 000 $ pour toute la région.»

Faire du bénévolat pour Denise Blais n’est pas un fardeau. Celle qui est également présidente du Club Richelieu, administratrice pour la Confrérie des Sarrasins, vice-présidente du Comité culturel de Saint-Léon-Le-Grand et membre des Filles d’Isabelle mentionne que la cause du Noël du pauvre est gravée dans son cœur à jamais. «C’est inné en moi d’aider les gens. Je m’investis pour eux, mais aussi pour moi. Il y a plusieurs personnes qui me disent…tu donnes…tu donnes, mais moi, je reçois plus que je donne. À la maison, la porte est toujours ouverte et elle l’a toujours été. Moi et mon mari Gaétan avons toujours eu un côté très humain et nous étions sensibles à la misère des gens», souligne la bénévole.

Rappelons-nous que l’an passé, 49 521 $ avaient été amassés pour le secteur de Louiseville seulement.

Le 51e Téléthon du Noël du pauvre aura lieu le vendredi, 4 décembre, en direct de la salle J.-Antonio Thompson sur les ondes de Radio-Canada Mauricie et la présidence d’honneur sera assurée par M. Daniel Brouillette, directeur adjoint des programmes au réseau Rythme FM. Parions que Denise Blais sera une des premières au rendez-vous afin de remettre les dons amassés par son comité et qu’elle sera parmi les milliers de gens en Mauricie à suivre cette tradition du temps des Fêtes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires