De plus en plus de trouvailles pour Michel Rousseau

Par superadmin
De plus en plus de trouvailles pour Michel Rousseau
Michel Rousseau participe à la deuxième saison de « Les Récupérateurs » qui a débuté le 6 janvier.

CHARETTE. Le succès qu’a connu la première saison de l’émission « Les Récupérateurs » la place parmi les trois plus regardées du canal Historia. Ce succès a été suffisant pour lancer une nouvelle série de douze épisodes incluant le même trio d’animateurs, dont fait partie Michel Rousseau, l’artisan récupérateur de Charette.

La deuxième saison a débuté le 6 janvier. Le premier épisode a été tourné à l’usine Spexel de Beauharnois qui était l’usine de papier la plus perfectionnée au Canada. C’est à cet endroit qu’on y fabriquait le papier pour faire l’argent et les passeports canadiens. Le trio d’animateurs composé de Michel Rousseau, Valérie-Jeanne Mathieu et Frank Valiante voyage partout à travers le Québec afin de dénicher des objets inspirants.

«Mon inventaire s’est vraiment diversifié depuis que je fais partie de l’émission. J’ai accès à des endroits où je n’aurais jamais pu aller fouiller autrement. Ça me donne plus de possibilités pour mes créations et pour répondre aux demandes des clients. C’est aussi une bonne façon de me faire connaître», raconte l’artisan récupérateur.

L’équipe visitera entre autres, une mine abandonnée, une usine de lunettes, une ancienne école de filles et un bar-hôtel d’un village. Cette deuxième saison a d’ailleurs permis à Michel Rousseau de revenir en Gaspésie, sa terre natale.

M. Rousseau a déjà un réseau de clients bien établi et ce dernier se réjouit des mandats qu’il obtient. «J’ai des clients fidèles et j’ai souvent carte blanche dans la création. Je ne peux pas demander mieux!»

Les gens intéressés à en savoir un peu plus sur l’entreprise de Michel Rousseau peuvent consulter son site Internet (www.rousseauartisan.com) ou sa page Facebook (Rousseau artisan récupérateur). Il est spécialisé dans la création et la fabrication de mobilier et dans la réalisation de designs. Il travaille avec des matériaux récupérés et fait le pari de construire de l’authentique à partir d’éléments qui sont passés à travers les âges. De son regard créatif et actuel, Rousseau redonne cent ans de vie à des matériaux qu’on croyait bons pour la fin.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires