De Louiseville à l’Antarctique

Par Audrey Leblanc
De Louiseville à l’Antarctique
Émile Plamondon, cofondateur de Treko. (Photo : (Photo - Audrey Leblanc))

AFFAIRES. . Les produits de Treko voyageront de Louiseville à l’autre bout du monde. Jusqu’en Antarctique, plus précisément. La jeune entreprise fournira des repas lyophilisés à l’aventurière Caroline Côté, qui tentera d’établir un record mondial dans le cadre de sa prochaine expédition.

En décembre prochain, l’aventurière partira pour un voyage de 38 jours. Au cours de ce long périple de 1130 km en autonomie complète, elle tentera de réaliser un record mondial. Elle a pour objectif de battre le record du monde féminin, établi en 2016, de solo-skier sans assistance jusqu’au pôle Sud.

De savoir que nos produits se rendront en Antarctique, c’est très cool. C’est une étape importante dans l’histoire de notre entreprise.« 

Émile Plamondon

« Ce sera le plus grand périple de ma vie, une aventure sans précédent qui n’a rien à voir avec ce que j’ai accompli dans le passé. Une expédition qui mettra à l’épreuve ma force, mon endurance et ma détermination. Je serai confrontée à ma propre vulnérabilité, à ma propre solitude. Ce grand projet consistera à atteindre le Pôle Sud géographique par mes propres moyens, à skis depuis le point de départ : Hercules Inlet au bord du continent de l’Antarctique », explique l’aventurière. 

Dans ses bagages, elle aura avec elle 38 repas lyophilisés (déshydratés par le froid) et 12 collations fournis par l’entreprise louisevilloise Treko. Certains de ces produits ne sont même pas encore sur le marché. L’expédition permettra de les tester dans les conditions les plus extrêmes. 

« En juin dernier, j’ai vu le projet de Caroline Côté sur Instagram. Je trouvais ça vraiment génial, alors j’ai décidé de la contacter, raconte Émile Plamondon, cofondateur de Treko. J’avais entendu dire qu’elle avait déjà essayé nos produits, alors je lui ai proposé une collaboration pour son défi. Je lui ai écrit sans me faire d’attentes. Je me disais que je n’avais rien à perdre. » 

« Elle était contente qu’une entreprise québécoise l’approche et elle a accepté, ajoute ce dernier. On est bien content de faire partie de l’aventure. C’est une belle vitrine pour notre entreprise. »

Une étape importante

Il y a quelques jours, l’aventurière était de passage à Louiseville pour visiter les locaux de Treko et choisir ses repas. Elle a fait sa sélection, s’attardant sur les produits les plus riches en calories étant donné l’effort physique considérable que lui imposera son périple. 

« De savoir que nos produits se rendront en Antarctique, c’est très cool. C’est une étape importante dans l’histoire de notre entreprise. Et comme on se permet de rêver grand, on aimerait bien un jour que nos produits se retrouvent dans l’espace », conclut Émile Plamondon.

Rappelons que Treko a été fondée en juillet 2019. L’entreprise offre aux passionnés de plein air des produits écoresponsables lyophilisés, végétaliens, conservés dans un emballage compostable et fabriqués à partir d’ingrédients locaux. 

Pour en savoir davantage ou contribuer à l’expédition de Caroline Côté : https://tr.ee/wI2-3yfXFV

La lyophilisation, c’est quoi?

La lyophilisation, c’est une technique de déshydratation qui consiste à retirer l’humidité par le froid, plutôt que par la chaleur. Elle permet de conserver les nutriments, le goût, la couleur et la texture des aliments. Pour y arriver, on congèle les aliments à -40 degrés, puis on réchauffe tranquillement l’habitacle tout en maintenant un effet sous vide. Cela crée un effet de sublimation, c’est-à-dire que l’eau passe directement de l’état de glace à l’état gazeux, sans passer par l’état liquide. Le processus complet peut prendre jusqu’à 40 heures.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires