Retour à l’école: près d’un élève sur deux restera à la maison

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Retour à l’école: près d’un élève sur deux restera à la maison
(Photo : Photo gracieuseté - Desposit)

ÉDUCATION. En relâche scolaire involontaire depuis le 13 mars, 2689 élèves de niveau primaire sur une possibilité de 5644 ont repris le chemin des classes ce lundi 11 mai, soit une proportion de 48%.

«Ça correspond pas mal à ce que nous avions envisagé, a commenté Denis Lemaire, directeur général de la Commission scolaire de l’Énergie. Avec ce qui s’est passé au CHSLD Laflèche, nous étions conscients que bien des gens vont regarder comment ça va aller avant d’envoyer leurs enfants.»

La consigne de 15 élèves maximum par classe sera évidemment respectée. «Dans la plupart des locaux, ça va rentrer sans problème. Pour les classes un peu plus petites, on va réduire le nombre d’élèves afin de respecter le 2 mètres de distance», explique Denis Lemaire.

Les locaux informatiques et de musique, les bibliothèques ainsi que les gymnases ne seront pas accessibles. Sauf pour les récréations à l’extérieur où la consigne des deux mètres de distance sera en vigueur, les élèves demeureront à leur pupitre même le temps du repas.

Dans la mesure du possible, le niveau des classes sera respecté mais au besoin, des multiclasses seront formées. «Dans le cas d’une école qui aurait dix élèves par exemple, on ne ferait évidemment qu’une seule classe», ajoute le directeur général de la commission scolaire.

15% du personnel exemptés

Environ 15% du personnel des écoles primaires ont été exemptés de se présenter, soit parce qu’ils souffrent de maladies chroniques ou sont en charge d’enfants ou de parents immunosupprimés.  «Tous les autres employés seront requis. Nous avons également avisé les enseignants des écoles secondaires qu’ils pourraient être réquisitionnés pour prêter main-forte ou assurer la formation à distance aux élèves qui ne seront pas en classe.»

Comme convenu avec le ministère, il n’y aura pas d’évaluation ou d’examens durant les six semaines qui restent au calendrier scolaire. «Il y aura de l’apprentissage de base mais la priorité demeurera de gérer les craintes des personnes interpellées, soit les élèves, les parents et les membres du personnel.»

Denis Lemaire souligne que les élèves qui avaient réussi l’ensemble de leurs matières après les deux étapes de l’année scolaire n’auront pas à se casser la tête pour ce qui est de leur promotion. «Pour un élève en difficulté, l’enseignant sera là pour le soutenir mais ça va dépendre aussi des efforts qu’il voudra mettre pour aller chercher les compétences qui lui manquent.»

Soulignons que pour cette première semaine de classe, ce sont les enseignants qui ont communiqué avec les parents pour connaître leur intention mais dans les cinq semaines restant avant la fin des classes, ça sera aux parents de signaler leur décision à la direction de leur école.

Maskinongé

  • Tortue-des-Bois (Saint-Mathieu-du-Parc)              44%
  • Des Boisés (Saint-Alexis-des-Monts)        40%
  • Notre-Dame-des-Neiges (Charette)           49%
  • Notre-Dame-de-la-Joie (Saint-Barnabé Nord)              62%
  • Villa-de-la Jeunesse (Saint-Élie-de-Caxton)     47%
  • Des Vallons  (Saint-Paulin)      57%
Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des