L’impression 3D à la rescousse du système de santé

L’impression 3D à la rescousse du système de santé
Tommy Gélinas, copropriétaire de l'entreprise Concepts 3DG. (Photo : courtoisie)

TECHNOLOGIE. Devant la multiplication des cas de COVID-19 au Québec, le réseau de la santé n’est pas à l’abri d’une éventuelle pénurie d’équipements médicaux. Les appareils d’assistance respiratoire, masques, gants et combinaisons de protection se font de plus en plus rares.

Depuis le début de cette crise, le gouvernement du Québec met en place toutes les mesures nécessaires pour réduire la propagation du virus. Pendant ce temps, les équipes d’approvisionnement tentent de prévenir la pénurie de fournitures médicales.

L’entreprise mauricienne Concepts 3DG, dirigée par Tommy Gélinas et Amélie Singcaster, a récemment offert ses services au premier ministre François Legault pour la conception et l’impression de matériel médical en trois dimensions. «Nous avons une expertise et on souhaite la mettre à profit de la société. On traverse une période difficile. Dans certains pays, il y a déjà eu des pénuries d’équipements. Même si on ne souhaite pas se rendre jusque-là au Québec, on doit tout de même se préparer à ça. C’est un peu pourquoi nous avons décidé de proposer notre aide pour soutenir le réseau de la santé. On a ce qu’il faut pour fabriquer certains articles indispensables. On se sent responsable comme entreprise. On veut contribuer à sauver des vies. Il est important dans une crise semblable de travailler tous ensemble», raconte Tommy Gélinas, copropriétaire.

Grand potentiel

Cette jeune entreprise en démarrage pourrait, entre autres, fabriquer des valves de respirateurs artificiels, des visières protectrices ainsi que la structure de certains masques protecteurs. Sous-utilisée, cette technologie d’impression 3D permet de reproduire certains objets, de créer des prototypes ainsi que de reproduire à petite échelle des composantes. «L’impression 3D donne la possibilité de fabriquer des pièces sur mesure en polymère pour répondre à un besoin. Si les fournisseurs ne peuvent plus répondre à la demande, l’impression 3D peut compenser ce manque-là. C’est une alternative à considérer et on a quand même une capacité de production intéressante», souligne l’entrepreneur originaire de Maskinongé.

De l’intérêt

À peine quelques heures après avoir soumis son offre de service aux autorités gouvernementales ainsi qu’au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), Concepts 3DG a obtenu une réponse positive. «On ne s’attendait pas à avoir une réponse aussi rapidement, reconnait M. Gélinas. Le gouvernement semble avoir une certaine sensibilité au savoir-faire québécois. Notre demande a été bien reçue. Nous sommes maintenant en communication avec le service d’approvisionnement du CIUSSS MCQ, de même qu’avec la personne responsable des offres de services au gouvernement», se réjouit-il.

De plus, l’entreprise a officiellement été inscrite sur le registre public et mondial pour l’approvisionnement dans le réseau de la santé. «C’est bon pour nous. L’évolution de la situation lors des prochains jours va déterminer s’il y aura une pénurie d’équipements. Si tel est le cas, on sera là pour mobiliser nos ressources, donner de notre temps et aider nos hôpitaux. On commence déjà à se préparer. Nous n’avons pour l’instant aucune commande. On attend que les autorités nous communiquent leurs besoins», fait savoir Tommy Gélinas.

Concepts 3DG dispose de quatre imprimantes 3D sophistiquées pour concevoir des équipements médicaux. Déjà, l’entreprise a fabriqué une quinzaine d’exemplaires de son prototype de visière protectrice.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des