L’impasse parlementaire persiste au Canada

Stéphane Lévesque
L’impasse parlementaire persiste au Canada
Justin Trudeau (Photo : courtoisie)

COVID-19. Il n’y a toujours pas d’entente entre les partis sur des alternatives au retour de l’ensemble des 338 députés à la Chambre des communes à Ottawa. À défaut d’un compromis, distanciation sociale ou non, le Parlement se réunirait ce lundi.

«Ce serait irresponsable pour la Chambre des communes de se réunir comme prévu lundi avec tous les députés et les employés de soutien», a dénoncé Justin Trudeau lors point de presse du 19 avril en blâmant le Parti conservateur.

Rappelons que les travaux parlementaires avaient été suspendus le 13 mars pour une période allant jusqu’au 20 avril. La prolongation de cette pause ou des alternatives (séances avec moins de députés et/ou virtuelles) passe nécessairement par l’accord de tous les partis politiques représentés à Ottawa. Les négociations se poursuivent.

Le premier ministre du Canada a également répondu favorablement à une demande du gouvernement du Québec concernant une nouvelle intervention des Forces armées canadiennes dans les régions du Nord. «Aujourd’hui, je peux annoncer que les Rangers canadiens vont venir en aide à deux autres communautés au Québec : la communauté de NEW-tash-kwan et la communauté de Eh-KWAN-eh-chit», dit-il.

À ce jour, 33922 cas de coronavirus sont identifiés au Canada. Il y a 1506 décès reliés à la maladie.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires