Construction de trois nouveaux chalets concepts

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Construction de trois nouveaux chalets concepts
Le Baluchon de St-Paulin ajoutera trois nouveaux chalets sur son site, l'année prochaine. (Photo : : courtoisie.)

SAINT-PAULIN.  Le Baluchon Éco-villégiature investira 2 millions de dollars dans la construction de trois nouveaux chalets au cours des prochains mois.  

Chacune des nouvelles unités contiendra de quatre à cinq chambres, ce qui viendra améliorer l’expérience client affirme Patricia Brouard, directrice générale adjointe. « L’objectif est d’augmenter notre taux d’occupation, c’est-à-dire le nombre de nuitées vendues par année. Ce qui est fantastique avec un chalet, c’est qu’il y a une demande à l’année. Ça nous donne aussi l’opportunité de diversifier notre offre, étant donné qu’on a déjà 89 chambres sur le site », poursuit- elle. 

La directrice générale adjointe soutient aussi que volume de clients supplémentaires apportera aussi une hausse importante de visiteurs qui circuleront à Saint-Paulin. La création d’emplois qui s’ensuivra sera elle aussi très bénéfique.

Des designs particuliers 

Le Baluchon Éco-villégiature a choisi un design particulier pour ses chalets. Pour son premier, l’équipe a décidé de faire un clin d’œil à un manoir de l’époque de la Nouvelle-France. Un autre s’inspirera des grandes maisons d’époques avec de grandes galeries telles qu’on en  retrouve dans la région, notamment à Yamachiche.

Enfin, le troisième adoptera un design mettant en valeur l’aspect de « l’autonomie énergétique », dans le but de sensibiliser la population à l’économie d’énergie. »Ces trois designs représenteront bien l’image du milieu », souligne Patricia Brouard, qui ajoute avoir misé grandement sur la représentativité locale dans l’élaboration des concepts

Pénurie de main d’œuvre

Bien que plusieurs emplois seront créés avec cet investissement, Le Baluchon est conscient des défis qui se présenteront compte tenu de l’importante pénurie de main-d’œuvre dans la région.  Alors que plusieurs des emplois sont déjà comblés, tant au niveau de la réception que pour l’entretien des chambres, il reste du travail à faire.

« L’important pour nous est de consolider nos emplois, d’offrir plus d’heures aux employés qui sont déjà là. On va aussi travailler au niveau des travailleurs étrangers.  On a déjà accueilli huit nouveaux employés qui proviennent de programmes d’immigration. On va aussi cibler des employés retraités, qui auraient le goût de venir nous donner un coup de main quelques jours par semaine. On va s’adresser beaucoup plus à une clientèle de retraités maintenant, donc on développe des offensives, des moyens de les rejoindre. C’est dans notre stratégie actuelle, » confie Patricia Brouard. 

Les conditions de travail et la rémunération seront aussi ajustées dans le but d’avantager le personnel le plus possible, et d’en assurer la rétention à long terme. L’équipe misera aussi sur une ambiance et un climat de travail optimal pour l’ensemble de ses employés.

La construction des nouveaux chalets devrait commencer dès cet automne, et l’ouverture d’au moins un d’entre eux est prévue à l’été prochain.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires