Claude Caron veut ramener l’harmonie à Saint-Boniface

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
Claude Caron veut ramener l’harmonie à Saint-Boniface
Claude Caron (à l'avant plan) en compagnie de son équipe: Marie Christine Marchand

Claude Caron s’engage à ramener l’harmonie s’il est élu à la mairie de Saint-Boniface le 1er novembre prochain.

Devant une cinquantaine de partisans jeudi en début de soirée, le conseiller municipal à officiellement annoncé qu’il ferait la lutte au maire sortant Gilles Bellemare et tout comme son adversaire, il aura lui-aussi une équipe de six candidats pour les postes à l’échevinage.

Son équipe est donc composée de Jacques Côté (siège no 1), Marie-Paule Caron (siège no 2), Stéphane Roof (siège no 3), Marie Christine Marchand (siège no 4), Michel Perron (siège no 5) et Louis Lemay (siège no 6). Tous des nouveaux venus sur la scène municipale a rappelé Claude Caron qui ne s’est jamais gêné de critiquer les décisions du maire Bellemare ces quatre dernières années. «Les revenus de Saint-Boniface sont à la hausse mais malheureusement, c’est aussi le cas des dépenses», dénonce le candidat dont l’un des premiers gestes s’il est élu serait d’embaucher un professionnel afin d’y voir plus clair et de mettre de l’ordre dans le budget de la municipalité.

Dévoilant son programme électoral, Claude Caron y est allé de promesses précises comme la création d’un parc intergénérationnel sur la rue Principale en utilisant un terrain acquis par la municipalité et sur lequel se trouve actuellement une maison. Conscient que Saint-Boniface accueille de nombreuses jeunes familles, le candidat veut également mettre en place des modules de jeux en différents endroits du village. Concernant le réseau d’aqueduc et d’égoût qui demande des investissements importants, il s’engage à obtenir le maximum de subventions disponibles.

Et puis à propos du projet de coopérative santé dont on parle depuis deux ans mais qui piétine à l’heure actuelle, Claude Caron a demandé à ses partisans de ne pas baisser les bras. «C’est une priorité!», a-t-il dit, en assurant les bénévoles du comité qui gère le dossier qu’ils auraient son entière collaboration s’il est élu. Le candidat à la mairie a notamment promis de redonner au comité le 1¢ du 100$ d’évaluation – qui génère environ 30 000$ par année et qui était en cours en 2007 et 2008 – et de leur fournir un local, soit la salle adjaçante à côté de la bibliothèque. Au passage, M. Caron a louangé le travail dans ce dossier de la conseillère Isabelle Bournival, qui était présente à la conférence de presse mais qui a déjà annoncé qu’elle ne se représentait pas lors de la prochaine élection.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires