«C’est notre dernière chance» – Yvon Deshaies

Par superadmin
«C’est notre dernière chance» – Yvon Deshaies

LOUISEVILLE. À la mi-janvier 2013, la Ville de Louiseville a été reconnue coupable d’avoir aménagé un chemin sans autorisation gouvernementale dans le secteur du lac Saint-Pierre. La Cour du Québec mentionnait qu’elle avait agi à l’encontre de la Loi sur la qualité de l’environnement.

Depuis, Louiseville aimerait conclure une entente avec le directeur des poursuites criminelles et pénales, incluant une amende et la conservation de son chemin. Les deux parties devaient se présenter au palais de justice de Trois-Rivières le 2 septembre dernier, mais les représentations sur sentence ont été annulées et reportées au 29 octobre.

«On voudrait s’entendre avec la partie adverse pour que tout le monde soit heureux. On veut démontrer des choses et s’entendre avant de retourner au palais de justice, c’est notre dernière chance», soutient Yvon Deshaies.

Le maire reconnait que la ville est coupable pour la construction de ce chemin, mais convient que le tout a été fait de bonne foi et pour la sécurité des gens de ce secteur. «On nous dit qu’il y a eu un manque lors de la construction du chemin, c’est correct, mais maintenant on doit aller de l’avant parce que ça traîne depuis 2008», ajoute M. Deshaies.

Ce dernier espère conserver le chemin et s’attend à devoir défrayer une amende variant de 1800$ à 120 000$.

Ce chemin construit en 2008 sur le chemin du lac Saint-Pierre Ouest à Louiseville a été fait pour faciliter le déneigement, la collecte des déchets et le transport des écoliers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires