CCIMM: retour en force des activités

CCIMM: retour en force des activités
Renée Cloutier, directrice générale de la Chambre de commerce et d'industrie de la MRC de Maskinongé. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

LOUISEVILLE. Quelques mois à peine après son arrivée en poste, Renée Cloutier se plaît dans ses nouvelles fonctions. La directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé (CCIMM) planche déjà sur le développement de l’offre de service et l’organisation d’activités pour les quelque 200 membres.

« J’ai eu le temps de prendre connaissance des différents dossiers et de me familiariser avec les outils. Ça va bien jusqu’à maintenant. Je suis chanceuse parce que la situation financière est bonne et je n’ai pas à me préoccuper de cet enjeu-là pour l’instant », souligne-t-elle.

Ayant l’habitude d’offrir aux entrepreneurs de la région des formations, des conférences et des événements de réseautage, la CCIMM a été forcée de réduire considérablement ses activités en raison de la pandémie.

Avec la situation épidémiologique qui tend à s’améliorer et la vaccination qui progresse, la Chambre se prépare à offrir de nouveau à la communauté d’affaires des moments de rencontre et d’échanges.

La CCIMM est déjà en mesure de confirmer le retour de son tournoi de golf annuel le 24 septembre prochain au Club de golf Links O’Loup de Louiseville. La formule de cette activité de financement sera toutefois un peu différente de celle qu’on a connue lors des dernières années. « Il n’y aura pas de brunch, ni de souper. Avec les règles sanitaires, on ne peut pas accueillir autant de personnes qu’avant à l’intérieur de la salle. Les participants auront quand même la chance de jouer au golf, mais ce sera un cocktail à l’extérieur qui les attendra en fin de journée. C’est toujours une activité qui est bien appréciée par les membres. On souhaitait la conserver », explique Mme Cloutier.

La programmation automnale comprendra d’autres activités qui seront annoncées prochainement, dont des déjeuners-formations, des déjeuners-conférences et des 5 à 7, énumère-t-elle. « On travaille avec nos partenaires pour organiser des activités dans le cadre du Mois de l’entrepreneuriat. On regarde aussi pour le Banquet des saveurs en novembre. C’est un gros morceau de notre programmation. On va voir en septembre comment les choses se passent avec la pandémie et on décidera ce qu’on fait à ce moment-là », indique la directrice générale.

Happening politique

La Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé, le Country Pop 103,1 et la Corporation de développement communautaire de la MRC de Maskinongé s’associent afin d’organiser un happening politique le 9 septembre prochain au restaurant la Porte de la Mauricie d’Yamachiche. Ce sera l’occasion pour les candidats de la circonscription de Berthier-Maskinongé de se présenter à la population, de faire connaître leurs priorités ainsi que leur plateforme électorale. Les places seront limitées, mais l’activité sera diffusée en direct sur Facebook.

Une entrepreneure aux commandes

À la tête d’une agence d’artistes depuis 2007, Renée Cloutier représente 35 comédiennes et comédiens professionnels. La Louisevilloise connait parfaitement la réalité des entrepreneurs. Pendant la crise sanitaire, Mme Cloutier a perdu 90 % de ses revenus. « J’ai moi-même été affectée par la pandémie. J’ai laissé mon bureau à Montréal. Je me suis retrouvée seule à tout faire en télétravail. De mars à juillet 2020, je n’avais plus de revenus. Je capotais un peu. C’était difficile », admet-elle.

Voyant les besoins de main-d’œuvre s’accentuer dans le réseau de santé, Renée Cloutier a choisi de contribuer aux efforts de lutte contre la COVID-19 en devenant une aide de service pour le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec. (CIUSSS MCQ) « J’ai fait ça quatre jours par semaine jusqu’à tant que mes affaires reprennent avec l’agence », confie Mme Cloutier.

Son expérience comme entrepreneure lui est très utile dans le poste qu’elle occupe au sein de la CCIMM. « Je parle le même langage que les entrepreneurs et je comprends bien ce qu’ils vivent. Ça me sert dans le mandat qui m’a été confié. Puis, j’ai organisé des événements toute ma vie avec mon travail. Je ne suis pas dans l’inconnu au niveau événementiel », reconnait-elle.

Bien au fait des défis auxquels les entrepreneurs font face dans la région, Renée Cloutier estime que l’un des plus importants est la pénurie de main-d’œuvre. « La plupart des entreprises cherchent des employés, et ce, dans tous les secteurs d’activité. J’ai bien l’intention d’accompagner et d’aider les entrepreneurs là-dedans. Ça fait partie de notre mandat. Le programme Un emploi en sol québécois de la Fédération des chambres de commerce du Québec peut aider nos entreprises. Je veux faire connaître ça sur notre territoire », ajoute Mme Cloutier.

La directrice générale compte également poursuivre les efforts de promotion en matière d’achat local amorcés par sa prédécesseur. « Pandémie ou pas, les gens doivent prioriser l’achat local. On a mis en circulation des chèques-cadeaux échangeables dans plus de 40 commerces de la région. Je compte relancer et bonifier cette initiative-là. Jusqu’au mois de décembre, on va faire beaucoup de promotion. Les gens vont en attendre parler encore plus », révèle Renée Cloutier, en précisant avoir un budget spécifique alloué à la promotion de cette initiative dans le cadre du programme Mes achats à quelques pas de la FCCQ.

Sur le plan personnel, Renée Cloutier se fixe l’objectif d’apprendre à mieux connaître tous les organismes et toutes les ressources disponibles afin de bien orienter les membres et répondre adéquatement à leurs besoins.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires