Cannabis: de l’argent pour la prévention

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
Cannabis: de l’argent pour la prévention
Nadia Cardin, coordonnatrice du Comité local en développement social et de la Corporation de développement communautaire de la MRC de Maskinongé. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation a remis une somme de 88 959 $ à la MRC de Maskinongé afin d’encadrer la consommation du cannabis et de soutenir des actions de prévention en lien avec la légalisation du cannabis sur son territoire.

Ce soutien financier sera confié à la Corporation de développement communautaire (CDC) de la MRC de Maskinongé qui s’occupera de gérer les fonds.

Depuis 2015, la CDC et les membres du Comité local de développement social (CLDS) de la MRC de Maskinongé travaillent à structurer ledit comité pour qu’il soit plus efficace et pour mieux connaître les besoins du milieu. Les différents partenaires assis à cette table ont également la volonté de trouver les meilleures actions pour répondre à ces enjeux.

«C’est une très belle reconnaissance du conseil de la MRC envers les groupes communautaires, à l’impact qu’ils ont dans la région et à la capacité d’action qu’ils peuvent avoir. Ce sont les meilleurs acteurs pour réaliser ce mandat sur le terrain», confie Nadia Cardin, coordonnatrice du CLDS et de la CDC.

«On travaille de concert avec les écoles, le milieu municipal, les groupes communautaires, d’économie sociale et le CIUSSS afin de bâtir collectivement des stratégies pour répondre aux enjeux sociaux du territoire. C’est notre volonté depuis la création de ce comité», dit-elle.

Au cours des prochaines semaines, le Comité local de développement social devra fournir à la MRC de Maskinongé un plan d’action répondant à des besoins liés à la légalisation du cannabis dans la région.

«Tous les organismes communautaires seront appelés à réfléchir et à participer à l’élaboration de ce plan d’action. Le travail sera fait en collaboration avec nos partenaires. On va travailler ensemble. On souhaite que ce plan d’action puisse toucher la formation des intervenants et la sensibilisation de la population. On aimerait aussi pouvoir tenir des ateliers avec les jeunes ou dans les entreprises. On veut quelque chose de complet, pour une clientèle variée et qui aura des impacts significatifs à long terme sur le territoire en matière de prévention du cannabis», indique Mme Cardin.

Jamais auparavant autant d’argent n’avait été consacré à l’encadrement et la prévention du cannabis, révèle-t-elle. «L’enjeu de la légalisation du cannabis est récent. Le CIUSSS finance des projets en lien avec les dépendances ou la toxicomanie, mais pour le cannabis, c’est nouveau», partage la coordonnatrice.

«Maintenant, la perspective envers le cannabis est différente. Avant, c’était illégal et la clientèle n’était peut-être pas la même qu’aujourd’hui. L’approche doit être vue différemment. On doit comprendre qu’il y a des impacts à la consommation du cannabis et que la population n’est pas totalement sensibilisée à ça. De plus, il y a l’aspect nouveauté. On n’a plus la même culture face à ça. Cet appui financier est bien reçu, car ça va permettre d’adapter les stratégies en fonction de la nouvelle réalité et le cadre nous permet une belle flexibilité. C’est nécessaire dans le contexte actuel».

Cette aide financière de 88 959$ provient de l’enveloppe ponctuelle globale de 20 millions de dollars annoncée par le gouvernement du Québec et destinée aux MRC et municipalités de 15 000 habitants et plus. L’argent devra être utilisé au cours des années financières 2019 et 2020.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des