Cannabis: Chemin-du-Roy sensibilise ses élèves du secondaire

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
Cannabis: Chemin-du-Roy sensibilise ses élèves du secondaire
Jacques Damphousse, conseiller municipal et fondateur de la Société d'histoire et de généalogie de Maskinongé.

ÉDUCATION. En réaction à l’entrée en vigueur de la loi canadienne légalisant le cannabis, la Commission scolaire du Chemin-du-Roy déploie des actions de prévention liées à la consommation du cannabis chez les jeunes en étroite collaboration avec la Direction de la police de Trois-Rivières, la Sûreté du Québec et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec. «De par notre mission éducative, il est important que nous prenions les moyens nécessaires pour prévenir la consommation du cannabis chez nos élèves en les informant par un message clair, et ce, en collaboration avec les différents corps policiers du territoire ainsi que nos partenaires du secteur de la santé et des services sociaux», de dire le directeur général de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, Luc Galvani. La légalisation selon trois perspectives Depuis le début de la semaine, une tournée des classes des sept écoles secondaires de la Commission scolaire a débuté afin d’informer les élèves des facteurs liés à la légalisation du cannabis. Par la diffusion d’une vidéo, trois perspectives sont abordées :

  • Légale : les lois entourant la légalisation du cannabis
  • Scolaire : les règles et attentes de l’école
  • Préventive : informations sur les risques associés à la consommation et les mesures d’aide disponibles

L’objectif principal de ces rencontres consiste à réitérer que la consommation, la possession, la culture et la vente demeurent toujours interdites, malgré la légalisation, pour les mineurs et pour toutes personnes se retrouvant dans un bâtiment ou sur le terrain d’un établissement d’éducation. «C’est un message clair qui est transmis à nos élèves et à notre personnel : rien ne change à l’école!», d’ajouter monsieur Galvani. En aval de ces rencontres, les parents ont reçu une lettre les informant des actions entreprises par l’école de leur enfant et leur transmettant des références de sites d’accompagnement pour ceux désirant avoir davantage d’information. «Ces actions doivent être considérées comme le début d’une série d’interventions préventives qui se dérouleront au cours de l’année, toujours en collaboration avec nos partenaires», de conclure le directeur général de la Commission scolaire. Adoption d’une nouvelle politique en milieu de travail Ce changement de législation a aussi amené le Conseil des commissaires à adopter, le 10 octobre dernier, une nouvelle politique concernant l’alcool, les drogues et les médicaments en milieu de travail. Un encadrement qui vient offrir un appui supplémentaire dans l’application des règles de vie.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires