Briser les préjugés par l’improvisation

Par superadmin
Briser les préjugés par l’improvisation
Auteurs de plusieurs faits cocasses de la soirée d’improvisation du 4 mars de la LISA : Bernard Lefèbvre et Marc Côté

L’Association des Personnes Handicapées du comté de Maskinongé a effectué une prestation hors du commun à la Ligue d’improvisation de Saint-Alexis-des-Monts (LISA) dans le cadre de la Semaine de la déficience intellectuelle qui se déroule du 13 au 19 mars 2011.

«Le but de cette semaine est de sensibiliser la population aux situations que vivent les personnes présentant une déficience intellectuelle mais surtout de briser les préjugés qui sont les principaux obstacles à leur intégration», affirme Marie Dion, agente de développement à l’Association des Personnes Handicapées du comté de Maskinongé.

Le public a vécu un moment privilégié lors de la soirée d’improvisation du 4 mars de la LISA. C’est avec enthousiasme que Marc Côté et Bernard Lefebvre se sont joints aux équipes de la ligue en jouant sous les thèmes : «Un être à part entière» et «Travailler, c’est pas trop dur!».

Vivant avec une déficience intellectuelle, les deux joueurs ont démontré, sous l’œil attentif des spectateurs, qu’eux aussi ont le souci de vivre en appartement, de se réaliser au travail, d’avoir une copine et de s’épanouir; laissant place à l’humour.

«Le monde a encore plein de préjugés face à ceux qui ont une déficience intellectuelle. Nous sommes capables de faire plein de choses, à notre rythme». explique Marc Côté, improvisateur

«J’aimerais souligner l’ouverture et l’accueil chaleureux des participants de la ligne d’improvisation et du public, nombreux ce soir-là. C’est sans aucune hésitation que la présidente Nancy Lavallée a reçu le projet en accord avec son conseil d’administration. Chapeau les gars! Il fallait du courage et de la détermination pour se faire acteurs improvisés», affirme l’agente de développement en guise de conclusion.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires