Augmentation de près de 120 % en 2018

Augmentation de près de 120 % en 2018
Valérie Bellerose, directrice générale de la Corporation de transports collectifs de la MRC de Maskinongé. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

Corporation de transports collectifs de la MRC de Maskinongé

MOBILITÉ. À l’occasion de son assemblée générale annuelle, tenue le 27 mars dernier, la Corporation de transports collectifs de la MRC de Maskinongé (CTCMM) a dressé le bilan d’une année qualifiée «d’incroyable».

L’organisme a enregistré une augmentation des transports de l’ordre de 117 % par rapport à l’an dernier, ce qui représente 55 030 déplacements effectués en 2018.

Cette croissance remarquable est principalement attribuable à la bonification des services et à l’optimisation des transports sur l’ensemble du territoire de la MRC de Maskinongé.

Le rapport annuel de 2018 démontre que 10 626 déplacements ont été effectués avec les navettes collectives pour les travailleurs d’Olymel à Yamachiche.

Au niveau de la navette interurbaine entre la MRC de Maskinongé et Trois-Rivières, ce sont 3 395 déplacements qui ont été réalisés. Ce service permet aux gens d’accéder à la formation, aux soins de santé ou aux autres villes avec les autobus d’Orléans Express à partir du terminus de Trois-Rivières. Quant au circuit de transports collectifs en autobus, dont fait partie le Circuit de ville à Louiseville, pas moins de 1 038 déplacements ont été effectués. À ce chapitre, les usagers pourront bénéficier dès cette année d’espaces multimodaux et sécuritaires dans cinq municipalités de la région.

Il faut aussi ajouter à cela le service de deuxième transport pour les élèves de l’école secondaire l’Escale et les navettes express qui permettent, trois fois par jour, de faire l’aller-retour entre la MRC de Maskinongé et Trois-Rivières. Ce nouveau service offre, entres autres, la possibilité aux étudiants qui fréquentent le cégep de profiter d’un transport fiable et sécuritaire à faible coût avec l’Écopasse.

La CTCMM est aussi particulièrement fière d’avoir réalisé 107 projets de transport. Parmi eux, on retrouve des demandes provenant des maisons de jeunes, du centre des femmes, des camps de jour et de la course à obstacles Rushwood. «En travaillant en concertation avec le milieu, nous avons réussi à centraliser les besoins en transport chez nous. On a travaillé ensemble pour optimiser l’offre et la demande. Le milieu nous confie les besoins de transport et nous regardons comment on peut y répondre. Nous sommes devenus un guichet unique pour les transports et la mobilité. C’est une belle reconnaissance du milieu», explique Valérie Bellerose, directrice générale de la Corporation de transports collectifs de la MRC de Maskinongé.

2019 sous le signe de la continuité

Pour la prochaine année, la CTCMM entend poursuivre cette croissance des déplacements et des partenariats par la concertation et par de nombreuses opportunités de transport dans la MRC de Maskinongé. En mettant au coeur des décisions l’enjeu de la mobilité, l’équipe du service de transports collectifs travaillera avec les municipalités et les organisations du milieu pour centraliser l’offre et la demande, tout en apportant sa contribution sur les enjeux de pénurie de main-d’oeuvre, d’accessibilité à la formation et aux soins de santé. «Ainsi, le service de Transports collectifs contribue grandement à l’essor socio-économique de notre MRC en permettant une plus grande mobilité de la population», précise Mme Bellerose.

Rappelons que l’année 2019 marquera le 15e anniversaire de l’organisation. Depuis sa création, l’organisme a réalisé plus de 176 000 déplacements.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires