785 interventions réalisées par le TrueC en 2014

Par superadmin
785 interventions réalisées par le TrueC en 2014

Michel Purcell

COMMUNAUTAIRE. Le Travail de rue communautaire de la MRC de Maskinongé a vu son nombre d’utilisateurs augmenter lors de la dernière année. Ce sont près de 333 nouveaux contacts qui ont été établis avec des personnes âgées entre 11 et 84 ans.

Même si l’organisme a dû composer avec la perte de son coordonnateur qui s’est retiré pour un épuisement professionnel durant quelques mois, le Travail de rue communautaire de la MRC de Maskinongé a su assurer un service constant 24h/24 et 7 jours sur 7 et répondre aux besoins du territoire.

«La priorité était que les services à la population ne soient pas affectés et que la disponibilité demeure la même. C’est difficile de créer des liens dans un milieu rural comme le nôtre, mais on voit très bien que nos interventions sont nécessaires et que l’organisme a sa raison d’être. Nos services sont importants et on est fier de ce qu’on parvient à réaliser auprès de notre clientèle», souligne Bianka Perron, présidente du conseil d’administration du TrueC, dans son plus récent rapport d’activités.

Au total, 979 personnes ont eu un contact avec les travailleurs de rue. De ce nombre, 636 ont fait appel aux services du TrueC sur une base régulière.

Cet organisme a comme mission d’offrir une intervention préventive par la présence dans le milieu, tenter d’établir une relation de confiance avec les jeunes, favoriser la prise en charge du jeune par lui-même, acquérir une connaissance des conditions de vie des jeunes du milieu et se mettre à l’avant-garde des nouvelles réalités jeunesse. Le TrueC dépiste aussi les lieux de fréquentation des jeunes et soutient les utilisateurs qui demandent de l’aide pour différentes problématiques. La rue, les parcs, les bars, les commerces, les véhicules, les appartements ainsi que les maisons privées sont des espaces susceptibles d’être un lieu de rencontre avec un travailleur de rue. Stratégiquement, la majorité des interventions ont été réalisées à Louiseville et à Saint-Alexis-des-Monts.

Projet conjoint à venir…

À la suite de l’augmentation significative du nombre de jeunes souffrant de maladie mentale et de la difficulté à les rejoindre, l’Avenue libre, la Clé en éducation populaire et le TrueC envisagent l’aménagement conjoint d’un lieu alternatif permettant une structure d’accueil souple et adaptée favorisant l’intégration sociale des jeunes. Ce nouveau lieu devrait voir le jour en 2015. Rappelons que le travail de rue est financé par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Il permet la prévention et la réduction des méfaits sur le territoire.

 

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Statistiques 2013-214

Rapport Jeunes Gars Filles

2013-2014 278 149 129

Rapport Adultes Hommes Femmes

2013-2014 701 426 275

Classement des consultations par les travailleurs de rue

1- Difficultés relationnelles

2- Information sur les ressources

3- Difficultés personnelles (estime, perception de soi)

4- Milieu familial

5- Recherche d’un emploi, relations de travail, chômage

6- Toxicomanie

7- Intérêt social

8- Milieu scolaire (décrochage, retour à l’école)

9- Situation financière, endettement et pauvreté

10- Deuil et suicide

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires