Marc H.Plante succèdera à Jean-Paul Diamond

Marc H.Plante succèdera à Jean-Paul Diamond

Marc H Plante.

L’attaché politique du député Jean-Paul Diamond, Marc H. Plante se porte candidat à l’investiture dans le comté de Maskinongé pour le Parti libéral du Québec lors des prochaines élections.

Après 32 ans en politique, Jean-Paul Diamond croit que son attaché politique est le candidat idéal pour lui succéder.

«Ça fait 5 ans que je travaille avec Marc, c’est quelqu’un qui connaît les besoins du comté de Maskinongé, il vient d’ici, il est jeune et connait bien la place. On a traité une tonne de dossiers ensemble, je pense vraiment que c’est le candidat idéal pour le comté de Maskinongé», explique monsieur Diamond qui appuiera monsieur Plante dans ses démarches afin de devenir le prochain député avant de se retirer complètement suite à son élection.

Âgé de 32 ans, l’ancien directeur de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé et du Club optimiste de Louiseville, Marc H. Plante a fait ce choix dans le but de continuer de bien servir la population comme l’a fait, selon lui, le député Jean-Paul Diamond. «Je veux continuer de servir les gens du comté de Maskinongé et me joindre à une équipe dynamique qui a une belle vision pour le Québec, soit le Parti libéral du Québec», soutient Marc H. Plante.

Il souligne au passage que ça fait un bon moment qui pense à ce nouveau défi et que c’était le moment idéal pour se lancer dans ce nouveau défi. «Ça fait longtemps que j’y pense, j’ai eu le privilège de travailler avec des personnes exceptionnelles qui ont travaillé très fort pour le comté de Maskinongé et je pense que ça toujours fait grandir ma croyance et mon vouloir d’aider les citoyens du comté», ajoute-t-il.

Dès le déclenchement des prochaines élections provinciales, c’est donc dire que ce sera Marc H. Plante qui tentera de représenter le comté de Maskinongé à l’Assemblée nationale.

«Je veux offrir à la population ma grande disponibilité, ma présence et ma connaissance du milieu. Il ne faut pas oublier que je suis né ici, plus précisément à Sainte-Angèle-de-Prémont et que je connais le milieu. Je veux être sur le terrain et à l’écoute des besoins des gens d’ici, parce que c’est ce que j’ai toujours fait et que j’ai appris à faire», explique monsieur Plante.

Rappelons que l’Écho avait appris en début septembre que Jean-Paul Diamond avait décidé de quitter la vie politique.

Poster un Commentaire

avatar