L’astronaute Chris Hadfield se raconte

L’astronaute Chris Hadfield se raconte

Les élèves ont écouté avec grand intérêt les réponses de l'astronaute Chris Hadfield.

Crédit photo : Photo Pier-Olivier Gagnon

ÉDUCATION. Des élèves du programme anglais enrichi de l’école secondaire l’Escale de Louiseville ont eu l’opportunité d’interagir avec l’astronaute canadien Chris Hadfield, le 19 novembre dernier.

Les balbutiements de cette initiative ont débuté en 2015 alors que des élèves prenaient part à une activité d’apprentissage issue de leur manuel scolaire en anglais sur l’exploration spatiale et sur l’astronaute canadien.

«À chaque cours, on faisait des petites capsules sur Chris Hadfield. Je présentais des vidéos en classe et on le voyait faire des conférences avec d’autres écoles. On s’est dit que ce serait le fun d’avoir une conférence de lui ici à l’Escale. J’ai donc communiqué avec son équipe pour voir les possibilités, mais il y avait déjà beaucoup d’écoles qui attendaient pour ça. J’ai accepté qu’ils nous placent sur la liste d’attente dans l’espoir qu’un jour on puisse lui parler. C’est vraiment parti d’un chapitre dans le livre et d’une admiration peut-être un peu démesurée pour cet homme-là», raconte Christiane Gagnon, enseignante en anglais et responsable de l’activité.

Trois ans plus tard, le projet s’est concrétisé. L’école secondaire l’Escale de Louiseville a reçu la réponse qu’elle attendait depuis longtemps et a été sélectionnée pour prendre part à une conférence de 30 minutes avec Chris Hadfield via l’outil de communication Skype.

Cette activité s’est déroulée avec trois groupes d’anglais enrichi, soit près de 80 élèves de secondaire 3, 4 et 5. «Les élèves avec qui j’avais abordé le projet en classe en 2015 sont aujourd’hui en secondaire 5. Je suis vraiment fière qu’ils aient pu participer à l’activité. En plus d’assister à la conférence, je voulais qu’ils puissent interagir en anglais et entendre de l’anglais authentique», admet avec beaucoup de fierté Mme Gagnon.

«J’ai énormément d’admiration pour Chris Hadfield. C’est un homme qui a une certaine facilité à apprendre. Il est très articulé, très tenace et a énormément de talents. Pour moi, c’est un rêve qui est devenu réalité!»

Près d’une vingtaine d’élèves ont adressé à M. Hadfield des questions qu’ils avaient préparées en classe. Ce dernier y est allé de généreuses réponses envers son auditoire.

En plus de partager différentes anecdotes, l’astronaute a notamment abordé son expérience dans l’espace, son entraînement, les sacrifices nécessaires ainsi que le fonctionnement et la réalité à l’intérieur des navettes spatiales. En conclusion, il a livré un message positif aux élèves.

«C’était vraiment un beau moment. Il a témoigné de l’importance de ne jamais abandonner, de croire en ses rêves et de ne pas se laisser abattre par la crainte d’échouer dans la vie. De plus en plus, on sent que nos élèves peuvent baisser les bras aussitôt que quelque chose demande un surplus d’effort. Il y a eu là un message de persévérance qui arrive au bon moment», croit l’enseignante.

Premier astronaute canadien à marcher dans l’espace et à avoir été aux commandes de la station spatiale internationale, Chris Hadfield a pris part à cinq missions et a passé 166 jours dans l’espace.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Poster un Commentaire

avatar