Expansion fantastique au Duché de Bicolline

Après six années de conflit pour une partie de terrain, le Duché de Bicolline, situé à Saint-Mathieu-du-Parc, peut désormais aller de l’avant pour un projet d’expansion considérable. Le fondateur de Bicolline, Olivier Renard, prévoit des investissements de plusieurs millions de dollars, ainsi que la création d’une quarantaine d’emplois à temps plein d’ici les 15 prochaines années.

Il faut savoir que le Duché de Bicolline est géré par une coopérative. « Un ancien membre de la coopérative était propriétaire d’une partie de terrain d’une superficie de 30 hectares, explique M. Renard. Le problème, c’est que cette partie de terrain coupait le territoire de Bicolline en deux. Nous avions l’ambition de construire une cité médiévale depuis longtemps, mais ce conflit a mis tous nos projets sur la glace. Nous avions même des permis de construction, mais l’érection des bâtiments n’était pas commencée en raison de ce conflit. Nous étions locataires de cette partie de terrain, et le bail se terminait en octobre 2013. Nous nous sommes entendus pour l’achat du terrain le 28 décembre dernier. »

Il était impératif pour la coopérative d’acheter le terrain, puisque dans le pire des scénarios, les 150 bâtiments déjà érigés auraient dû être déménagés. Depuis 1996, année de fondation du Duché de Bicolline, plus de 500 000 $ a été investi par l’entité, et cela, sans compter les investissements en temps et en argent par les joueurs, qui ont construit 80 % des bâtiments sur la totalité du terrain de 100 hectares.

« Il y avait beaucoup de personnes inquiètes depuis des années, exprime M. Renard. Ç’a été un gros soulagement. C’est fantastique d’être sorti de cette problématique. Maintenant, nous nous attaquons au plan de développement qui devrait être complété en juin prochain. Nous serons ensuite fixés sur les investissements et les étapes des nouvelles constructions. »

Projet de développement

Le plan de développement établira les étapes sur les 5, 10 et 15 prochaines années. La coopérative veut implanter une zone médiévale et fantastique avec le développement d’une cité médiévale. À l’intérieur des murs de cette cité, on y retrouverait de nouveaux bâtiments, des rues, et un secteur pour réaliser des joutes à cheval, ce sport où les chevaliers s’affrontent avec une longue lance. « Si tout va bien, l’arène de joute sera prête en septembre 2013 », précise M. Renard.

Et même, un village avec des maisons de Hobbits est projeté. « Nous voulons ouvrir un secteur pour les touristes, puisque les installations présentes servent surtout au jeu de rôle », ajoute M. Renard.

Les activités

Peu de gens savent que l’auberge du Duché peut être réservée pour les groupes, autant pour des réunions que pour vivre une expérience hors du commun. L’équipe du Duché peut même établir un plan d’animation.

Au fil de l’année, environ 15 000 personnes par année participent aux différentes activités du Duché de Bicolline.

La prochaine activité présentée sera le Bal pourpre le 24 mars prochain à l’Espace Shawinigan.

Bien entendu, la bataille de Bicolline qui a lieu depuis 18 ans s’avère être une des activités d’importance avec plusieurs milliers de personnes pendant une semaine sur les terres du Duché au mois d’août.

Depuis une septième saison, la coopérative est associée avec l’auteur Brian Perro afin de présenter le Sanctuaire des Braves, un séjour de 48 h qui plonge les jeunes dans l’univers d’Amos Daragon.

Puis, la fête de l’Halloween, organisée en partenariat avec la municipalité de St-Mathieu-du Parc, en sera cette année à sa 7e présentation. »Nous avons été victimes de notre succès concernant la fête de l’Halloween. Pour l’occasion, le village de St-Mathieu est rendu piétonnier et la population et les visiteurs sont plongés dans un grand jeu interactif. La municipalité nous donne une somme de 20 000 $ depuis 2011 pour organiser cette fête», conclut M. Renard.

Poster un Commentaire

avatar