L’entreprise Divel investit 500 000 $ pour doubler sa production

L’entreprise Divel investit 500 000 $ pour doubler sa production

Stéphane Elliott, David Arseneault et Jean-Sébastien Descôteaux, propriétaires de l'entreprise Divel, avec l'un de leurs petits véhicules téléguidés.

Crédit photo : Audrey Leblanc

ÉCONOMIE. Nouvellement installée au Carrefour industriel de la MRC de Maskinongé, l’entreprise Divel a investi un demi-million de dollars dans le but de doubler sa capacité de production et son nombre d’employés.

L’entreprise louisevilloise se spécialise dans la fabrication d’équipements facilitant la manipulation et la manutention de produits. Divel conçoit notamment de petits véhicules téléguidés pouvant transporter jusqu’à 8 800 lb.

«On fabrique aussi des machines capables de bouger et de faire tourner des pièces pesant d’une à vingt tonnes. Ça facilite le travail de certains soudeurs dans des entreprises comme Novabus», explique Stéphane Elliott, président de Divel.

L’entreprise a mis au point des systèmes sur rails pour les entrepôts afin de faire la gestion des étagères de manière automatisée. Le tout est contrôlé à l’aide d’un logiciel. Divel conçoit même des charriots élévateurs.

Tous ces produits sont directement en lien avec l’industrie 4.0. Une entreprise dite 4.0 est capable de produire, collecter et traiter de l’information sur sa productivité, et ce, en temps réel. Dans une entreprise 4.0, les différentes étapes de la chaîne de production communiquent entre elles. On appelle ce partage d’informations en temps réel la connectivité. C’est ça, le fameux 4.0.

«Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, nos produits sont une solution intéressante, fait remarquer M. Elliott. Ça ne peut pas remplacer tous les employés d’une entreprise, mais ça peut permettre à des gens de maximiser leur temps et leur énergie. On va toujours avoir besoin de personnes, mais les machines peuvent faciliter leurs tâches.»

De 18 à 36 emplois

En affaires depuis 2002, Divel a démarré ses activités au Parc industriel régional de la MRC de Maskinongé. L’entreprise emploie dix-huit personnes pour le moment, mais aimerait porter ce nombre à trente-six d’ici 2020.

«On a déménagé au Carrefour industriel de la MRC pour agrandir parce qu’on manquait de place et que notre production est en pleine croissance, mentionne M. Elliott. On a pratiquement déjà doublé nos ventes pour cette année.»

«On a choisi de rester à Louiseville pour le positionnement géographique, ajoute ce dernier. On est dans l’axe Montréal-Québec. C’est aussi monétairement avantageux et on a une belle qualité de vie dans la région.»

Outre au Québec, Divel a des clients notamment aux États-Unis et dans l’Ouest canadien. L’entreprise s’est entourée de partenaires tels que l’UQTR, Epsilia et Pluritag pour développer ses produits.

Le saviez-vous?

En 2002, l’entreprise Divel a été la première à s’installer au Parc industriel régional de la MRC de Maskinongé.

Une distinction pour Divel

Dernièrement, l’entreprise s’est démarquée en remportant le prix régional Mercad’Or dans la catégorie «Nouvel exportateur». Ce prix a été remis par le Carrefour Québec international. Les propriétaires de Divel prendront part à la finale québécoise, qui a lieu ce mercredi 7 novembre à Laval.

Poster un Commentaire

avatar