Pour abattre les mythes et les préjugés

Pour abattre les mythes et les préjugés

Sur la photo, on aperçoit à l'avant Dominique Delagrave, employé au IGA Extra de la famille Baril de Shawinigan, entouré de Caroline Boucher, directrice générale de l'ADI-TSA Centre-Mauricie/Mékinac, de Francine Ricard, de SEMO Mauricie, et Violaine Héon, coordonnatrice au RODITSA de la Mauricie

Crédit photo : Photo L'Hebdo du St-Maurice – Patrick Vaillancourt

INCLUSION. Dans le cadre de la Semaine de la déficience intellectuelle qui se déroule du 11 au 17 mars, le Regroupement d’organismes en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme de la Mauricie (RODITSA) a lancé le projet L’embauche inclusive, un plus pour votre équipe afin de sensibiliser les différents employeurs du territoire à embaucher une personne avec une déficience intellectuelle.

Au cours des prochaines semaines, l’organisme se déplacera dans des salons de l’emploi et iront rencontrer les employeurs afin de leur présenter le projet avec une trousse clé en main. Avec la collaboration de SEMO Mauricie, les employeurs auront toute l’information nécessaire pour démarrer un processus d’embauche.

«Il existe encore beaucoup de chemin à faire pour l’ouverture des employeurs, et nous donnons un clé en main aux employeurs avant l’embauche, et un suivi et un encadrement pendant que la personne est à l’emploi», explique Francine Ricard, agente d’intégration, de développement et de communication au SEMO Mauricie.

Il est possible d’obtenir plus d’informations en visitant le site web de l’organisme à l’adresse http://roditsamauricie.org/embaucheinclusive/. Il est aussi possible de visionner des capsules en cliquant sur ce lien: https://www.youtube.com/watch?v=wl69dzZTkJM

Pour Caroline Boucher, directrice générale de l’Association pour la déficience intellectuelle et du trouble du spectre de l’autisme Centre-Mauricie/Mékinac (ADI-TSA), «il existe encore des mythes et des préjugés à l’endroit de ces personnes.»

D’ailleurs, l’organisme tient diverses activités au cours de la semaine. Le vendredi 16 mars, une dizaine d’élèves de l’école secondaire des Chutes seront jumelés à 12 membres de l’ADI-TSA afin de passer une journée complète. En matinée, un atelier de boulangerie au menu, et en après-midi, les personnes participeront à un atelier de confection de savon.

Selon les statistiques, 75% des employeurs qui embauchent une personne avec une déficience intellectuelle disent avoir un bon sinon très bon rendement de la personne.

Poster un Commentaire

avatar