Rio 2016: Marie-Ève Nault n'est pas sélectionnée

Jonathan Cossette jonathan.cossette@tc.tc
Publié le 27 janvier 2016
Marie-Eve Nault n'est pas sélectionnée pour les Jeux olympiques de Rio 2016
Photo via Facebook

SOCCER. Il y a quatre ans, Marie-Ève Nault ne pouvait espérer un meilleur scénario alors que l'équipe féminine de soccer remportait la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Londres. Malheureusement, à moins d'un changement de dernière minute, ce ne sera pas le cas cette année pour la Trifluvienne.

La direction d'Équipe Canada a fait savoir le nom des joueuses sélectionnées pour les camps d'entraînement en vue des prochains Jeux olympiques de Rio 2016. Marie-Ève Nault n'a pas été retenue.

«C'est certain que c'est une déception pour moi, car c'était mon objectif des quatre dernières années. J'ai participé au tournoi des qualifications et j'ai été rappelé au Brésil, puis à Vancouver pour les camps. Mais bon, ça fait partie du sport», confie l'athlète.

«La seule chose que je peux dire, c'est que je n'ai aucun regret! J'ai tout donné et tout fait ce que pouvait, donc je n'ai pas vraiment de ''J'aurais dû faire telle chose''. C'est la décision du personnel d'entraîneurs et je la respecte. Il désirait sélectionner plus d'attaquantes, car l'attaque sera surtaxée lors des premiers matchs.»

C'est donc dire que 20 joueurs du Canada prendront la route de Houston pour participer à d'autres camps d'entraînement. Au total, 18 devraient être sélectionnées les Jeux olympiques de Rio.

Direction Suède

La Trifluvienne pourra donc reprendre son poste avec la formation de KIF Örebro, de la Ligue Damallsvenskan, plus haute ligue de soccer féminin en Suède.

«J'avais donné des disponibilités en mars, car je croyais en mes chances de faire l'équipe. Je vais donc prendre contact avec l'entraîneur à savoir si je peux m'y rendre plus tôt. Mon équipe a déjà commencé à s'entraîner en vue de la prochaine saison», explique-t-elle.

«Pour ce qui est des Jeux de Rio, on m'a dit que la porte n'était pas complètement fermée et que ma situation à Londres m'avait prouvé que tout peut arriver. Je m'en vais en Suède et je vais tenter de disputer une autre très bonne saison et qui sait, s'ils ont besoin de moi, je pourrais leur forcer la main à venir me rechercher cet été», conclut-elle.