Un projet de 47 000$ pour le développement du soccer en Mauricie

Samuel Duranceau-Cloutier samuel.duranceau@tc.tc
Publié le 21 mai 2014
Les jeunes Meïla Guipro-Lebel, Étienne Naud et Simon Laflamme des Rebelles de l'Est (AA) pourront profiter du nouveau partenariat pour le développement du soccer en Mauricie.
Photo TC Media/Samuel Duranceau-Cloutier

SOCCER. Le Fonds des Amis de l'Attak de Trois-Rivières, en partenariat avec le Centre régional d'entraînement et d'événement de la Mauricie (CREEM) et l'Association régionale de soccer de la Mauricie (ARSM), a dévoilé les grandes lignes de son projet évalué à 47 000$, dont l'objectif sera de développer l'ensemble des structures de soccer de la région au cours des quatre prochaines années.

Les dirigeants du Fonds des Amis de l'Attak ont confié au CREEM la gestion des 20 000$ amassés pour le développement du soccer de haut niveau en Mauricie, un montant auquel s'ajoutera 27 000$ de l'ARSM visant à soutenir le développement du soccer jusqu'en 2018.

La contribution de la Banque Nationale du Canada a permis au Fonds des Amis de l'Attak d'amasser de l'argent pour permettre aux athlètes de la région d'aspirer aux plus hauts niveaux. «Pour nous, c'est l'aboutissement d'un cheminement qui a commencé en 2010. L'Attak de Trois-Rivières a été le Club d'école de l'Impact de Montréal de 2007 à 2010 et le Fonds des Amis de l'Attak a été créé en parallèle, afin d'amasser de l'argent pour redonner des outils pour le développement du soccer dans la région. Nous sommes heureux que le projet devienne un levier pour les athlètes de la Mauricie et qu'il laisse un bel héritage du passage de l'Attak à Trois-Rivières», a mentionné Serge Gaumond du Fonds.

La présidente de l'ARSM, Lucie Jacob, a affirmé que le projet aura des répercussions positives à travers toute la Mauricie. «Nous avons 4700 joueurs sur un grand territoire, de La Tuque à Maskinongé en passant par Sainte-Anne-de-la-Pérade. Les gens de la région ont cru en l'Attak de Trois-Rivières, qui a contribué au développement du soccer. L'organisation a donné espoir aux jeunes en leur démontrant que tout était possible. Le projet mis en place sera rassembleur et nous permettra d'assurer le développement de nos athlètes, tout en respectant les structures fédérées».

Une structure solide

Les projet permettra de rendre du matériel disponible pour l'ensemble des équipes du territoire. «Nous allons investir graduellement, pour des mannequins ou des parachutes pour les équipes en sport-études, qui pourront être prêtés aux équipes AA ou AAA. Nous allons nous procurer un système vidéo pour permettre aux entraîneurs d'analyser plusieurs facettes, ainsi que des séances, qui seront accessibles sur internet. Notre but est de toucher l'élite, mais que le tout ait des retombées sur les équipes locales», a expliqué Sophie Poujade, directrice générale de l'ARSM

Ce montant de près de 50 000$ est donc un beau cadeau pour le soccer en Mauricie. «Une association comparable à la nôtre n'a pas les moyens financiers pour acheter autant d'équipements ou plans pour le développement de ses athlètes. Nous pourrons acheter en gros et par la suite, nous n'aurons que du renouvellement à faire. L'idée c'est d'avoir du matériel qui sera accessible pour tous les clubs de la Mauricie. Nous devons soutenir toutes les structures», a ajouté Mme Poujade.