Reportage photos: la rivière du Loup sort de sa tannière

Bernard Lepage bernard.lepage@tc.tc
Publié le 22 avril 2008

La région de Maskinongé demeure le secteur en Mauricie où les inondations font le plus de ravage.

Après la rivière Maskinongé dans la municipalité du même nom, c'était au tour ces derniers jours de la rivière du Loup, à Louiseville, de sortir de son lit.

Le niveau élevé de la rivière du Loup isole pour le moment 23 résidences, dont 8 résidences principales et 15 secondaires. On ajoute à ce nombre 55 résidences inondées, soit 15 principales et 40 secondaires. Il s’agit d’un problème récurrent dans ce secteur. Des sacs de sable sont fournis aux citoyens. À Maskinongé, dans le secteur Langue-de-Terre, 79 résidences sont isolées. De ce nombre, 61 sont des résidences principales et 18 des résidences secondaires.