Samuel Dupuis nagera en Italie

Pier-Olivier Gagnon pier-olivier.gagnon@tc.tc
Publié le 13 avril 2016

MASKINONGÉ. À 19 ans, Samuel Dupuis se prépare à relever un défi de taille. Il participera aux Trisomy Games 2016, une compétition de natation qui aura lieu à Florence en Italie au mois de juillet.

Samuel est atteint de la Trisomie 21. Malgré son handicap, le jeune sportif se prépare à représenter le Canada avec l'Association canadienne des nageurs atteints du syndrome de Down. Cette opportunité est venue à Samuel il y a plus d'un an.

«Des gens ont trouvé que Samuel nageait bien. Il a été approché pour faire partie de l'association canadienne et il a accepté. Cette association fait des compétitions internationales tous les deux ans. Nous avons analysé l'opportunité et avons décidé de participer à cet évènement en Italie. Il a été accepté et tout est en branle parce qu'il respecte les critères de qualification», confie Isabelle Dupuis, mère de Samuel.

En plus de maintenir la forme avec le Club de natation les Mégophias de Trois-Rivières, Samuel peut compter sur une entraîneure personnelle.

Au total, neuf athlètes du Canada feront le voyage vers l'Italie. Trois de ces athlètes proviennent du Québec et seul Samuel est originaire de la Mauricie.

«C'est difficile de trouver des entraînements spécifiques pour des jeunes atteints de la Trisomie 21, mais on pense qu'il sera prêt pour ce défi du mois de juillet. On le prépare du mieux qu'on peut pour cette grande compétition», confirme Mme Dupuis.

Cette dernière croit qu'on peut s'attendre à de bons résultats de la part de Samuel puisqu'il fera face à des jeunes ayant les mêmes limitations. «C'est la première fois qu'il va se mesurer à des gens tous trisomiques. Habituellement, lorsqu'il participe aux autres compétitions, c'est différent. Les personnes ne sont pas toutes comme lui. On sait que la compétition sera assez forte, mais on a bon espoir que Samuel relèvera le défi avec succès notamment dans la vague B.»

Le jeune athlète de 19 ans n'en est pas à ses premiers pas dans les compétitions, il a représenté la région partout à travers la province à plusieurs reprises dans le cadre des Olympiques spéciaux du Québec.

Dépendamment de son expérience en Italie, Samuel pourrait être tenté de participer à nouveau à cette compétition en 2018.

Financement

Pour participer à cette compétition de haut niveau en Italie, le Maskinongeois fait appel à la générosité de la population. Depuis quelques mois, différents partenaires se sont greffés à la cause. La famille a également mis en vente des cônes de bonbons. L'objectif est d'amasser 7 500$. Isabelle Dupuis, Samuel et son entraîneure seront du voyage. Les personnes intéressées à encourager l'athlète peuvent se procurer un cône de bonbons au casse-croûte Pignon Rouge ou chez Coiffure Graffiti de Louiseville. Déjà, près de 1000 cônes ont trouvé preneurs.

«C'est un beau projet pour Samuel. On est pas mal fier de lui et on espère que tout va bien aller. D'ici là, on travaille fort pour réaliser ce défi», conclut la mère.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon